Euralis

Des partenariats avec des start-up pour aller vers l’agriculture durable

Quelques mois après l’annonce du choix du conseil, les dirigeants d’Euralis confirment leur ambition : utiliser moins d’intrants et mieux. CP : Euralis
Quelques mois après l’annonce du choix du conseil, les dirigeants d’Euralis confirment leur ambition : utiliser moins d’intrants et mieux. CP : Euralis

L’ambition d’Euralis est d’utiliser moins d’intrants et d'une meilleure façon. Le groupe coopératif prépare cette transition vers une agriculture durable par le biais notamment de partenariats avec des start-up. Par exemple, Euralis teste un OAD basé sur la météo de précision et développé par Weather Measures.

En février dernier, lors de son AG, Euralis, par la voix de son président Christian Pèes, annonçait sa décision de choisir le conseil au dépens de la vente des produits phyto.

« Quelques mois plus tard, la révolution est toujours en marche, avec une ambition ultime : utiliser moins d’intrants, et mieux », indique Euralis dans un communiqué.

Christophe Congues, président délégué d’Euralis, détaille :

« Inscrits dans une démarche sur le long terme, nous avons choisi de promouvoir les pratiques qui favorisent la biodiversité, qui diminuent le recours aux intrants non renouvelables et chimiques, tout en utilisant de façon optimale les ressources naturelles (eau, sol, air…). Nous voulons aussi promouvoir les pratiques qui ont un impact sociétal positif et qui allient rentabilité économique et progrès social. En tant que coopérative, nous devons aider les agriculteurs à s’approprier ces pratiques, entre autres par le biais du conseil personnalisé, c’est notre mission première. »

Julien Saludas, responsable R&D et innovation du pôle agricole chez Euralis, complète :

« Nous sommes convaincus que la transition vers une agriculture durable ne pourra se faire qu’avec les acteurs du territoire, notamment des start-up innovantes. D’ailleurs, nous avons noué des partenariats avec plusieurs d’entre elles, parfois exclusifs, afin de tester de nouvelles solutions. Certains portent déjà leurs fruits et nous encouragent à poursuivre notre démarche. »

Des solutions émergent. Euralis est en train de tester un OAD basé sur la météo de précision et développé par Weather Measures.

« Début 2020, grâce à Weather Measures, nous avons commencé le projet Prevsem autour du déclenchement de semis à l’aide des données météo locales et des types de sol rencontrés chez Euralis », poursuit Julien Saludas.

Depuis juillet 2020, Euralis propose un nouveau service météo sur son extranet, toujours construit avec Weather Measures.

Euralis explore la piste qu’une agriculture durable peut aussi passer par le recours à des intrants d’origine naturelle, qui viennent remplacer les solutions classiques chimiques. La coopérative étudie cette piste grâce à un partenariat avec Elicit Plant dans le cadre de trois essais sur le maïs, sur le soja et sur la vigne dans les départements 31, 64 et 33. Ces expérimentations sont orientées sur la résistance au stress hydrique et à l’optimisation des traitements mildiou sur vigne, tant en agriculture conventionnelle qu’en agriculture biologique. Sur l’essai soja, par exemple, un suivi de la consommation en eau des plantes est réalisé par le biais de l’utilisation de sondes capacitives.

« L’objectif est d’évaluer le plus précisément possible le bénéfice de l’application de la solution », précise Euralis.

Une autre solution testée par la coopérative est la technologie UV Boosting. Depuis 2017, Euralis collabore avec la start-up du même nom pour développer une solution de protection des cultures à terme sans intrants.