coopérative

Professionnaliser la gouvernance des coopératives

Stéphane Neck (à gauche) et Daniel Chéron, respectivement directeur et président du HCCA, ont présenté les enjeux du guide des bonnes pratiques de la gouvernance à la presse le 17 juin. Photo : HCCA

Le HCCA revient sur la gouvernance des coopératives avec son guide paru en mars dernier. Différentes thématiques y sont détaillées : le binôme directeur/président, la formation, le renouvellement des générations, la féminisation des conseils d’administration...

Agrifeel.fr : une nouvelle approche de la relation coopérative

Agrifeel.fr comprend à ce jour quatre grandes thématiques : commander, produire, vendre et piloter. Cet outil a été conçu pour  correspondre le plus possible à la demande des usagers : les agriculteurs, mais aussi les acteurs de la coopérative. Photo: TDS

En janvier dernier, le groupe Terres du Sud a déployé Agrifeel.fr, outil conçu en interne pour faciliter les relations entre ses adhérents et ses services. Cette plateforme « tout en un » est aussi l’occasion de renforcer les fondements coopératifs.

Réduire l’impact carbone des filières d’élevage

L’Union de coopératives de production et de commercialisation de bovins et de caprins est impliquée depuis plusieurs années dans la réduction de l’empreinte carbone des filières d’élevage. Photo : Feder

La coopérative Feder est impliquée dans la réduction de l’empreinte environnementale des activités de productions animales via son engagement dans le projet Life Beef Carbon et la démarche « Carbon Agri ». Le groupe vise l’engagement volontaire de 500 éleveurs dans une démarche de réduction d’empreinte carbone et/ou de certification des gains carbone à l’horizon 2024.

Le résultat net de la coopérative redevient positif

Olivier Chaillou (à gauche), le président de Terrena, et Alain le Floch, le directeur, en amont de l'AG 2020. CP : O.Lévêque/Pixel6TM

http://www.circuits-culture.com/content/une-nouvelle-direction-un-nouveau-directeur-chez-terrenaCovid-19 oblige, la coopérative Terrena organisait ce jour son assemblée générale (initialement prévue le 26 mai) en format digital, avec 124 délégués conviés et appelés à voter en ligne les différentes dispositions. C’est cependant en physique, à Ancenis (Loire-Atlantique), que se tenait ce matin la conférence de presse, pour faire le point sur les résultats 2019 (exercice clôt au 31 décembre) de la coopérative totalisant 21 500 adhérents.

À quand 25 % de femmes dans les conseils d’administration ?

« Nous ne sommes pas un club féministe et nous ne voulons pas mettre les hommes dehors, mais faire entendre que la mixité est nécessaire et contribue à enrichir les débats ! », indique Muriel Penon. CP : O.Lévêque/Pixel6TM

Avec seulement 9,1 % de femmes au sein des conseils d’administration des coopératives agricoles, alors qu’elles représentent le quart des chefs d’exploitation ou des co-exploitants, la représentativité féminine est loin d’être gagnée. Pourtant, le guide de bonne gouvernance présenté par le syndicat des coopératives début 2019 fixait comme objectif une « meilleure représentation des femmes dans les organes de gestion ».

« Renforcer notre résilience par une stratégie de diversification »

« Chaque nouveau projet doit rapidement devenir autonome financièrement pour développer la résilience du groupe. Ces projets doivent également être en lien avec l’agriculture régionale », souligne Damien François. CP : S.Bot/Média et Agriculture.

Damien François vient d’être nommé directeur général du groupe Noriap. Son ambition est de mettre en place le nouveau projet d’entreprise, et de poursuivre la stratégie de diversification initiée par son prédécesseur, Martin Migonney. Le groupe entend mettre en place une stratégie partenariale, chaque fois que cela sera possible.

Encore une année difficile pour la coopérative

Didier Vagnaux, le président de la coopérative, a exhorté ses collègues à faire preuve de pédagogie et à être présents sur les réseaux sociaux pour reconquérir le terrain médiatique perdu. CP : A.Coronel/Terroir Est.

L’activité d’Interval a été durement impactée par les conditions climatiques de la campagne 2017-2018, avec des récoltes d’été et d’automne très pénalisées, tandis que la volatilité des marchés complique plus que jamais la commercialisation.

Tout savoir sur l’ordonnance « coopération agricole »

Dans le rapport présenté à leur AG, les sociétés coopératives devront présenter un chapitre distinct consacré à la gouvernance d’entreprise. Photo : kasto

Conformément à la loi agriculture-alimentation, l’ordonnance n°2019-362 du 24 avril 2019 renforce l’information des associés coopérateurs. Elle prévoit également le renforcement des pouvoirs du Haut Conseil de la coopération agricole.

27 % du résultat net du groupe redistribués aux adhérents

Arnaud Degoulet, à gauche, et Ludovic Spiers, respectivement président et directeur général d'Agrial, ont présenté le résultat de l’exercice 2018. CP : C.Lamy-Grandidier/Pixel6TM

Le 10 avril, s’est tenue à Paris la conférence de presse d’Agrial. Le groupe a présenté son exercice 2018 marqué par le rachat d’entreprises en aval de la filière ainsi que par les aléas climatiques. 

« Difficile d’être compétitif face au blé russe »

« La collecte a été bonne en 2017, proche de 80 000 t, indique Médéric Brunet, directeur de Sèvre et Belle. Malheureusement, la récolte 2018 est en recul de 12%, à 70 000 t. Photo : O.Lévêque/Pixel Image

À l’occasion de son assemblée générale hier, jeudi 29 novembre, la coopérative Sèvre et Belle, opérant dans le sud des Deux-Sèvres, a présenté à ses adhérents le bilan de l’exercice 2017-2018.

Mieux structurer les filières

Régis Serres et Jacques Logie ont présenté des résultats en croissance pour le groupe Arterris. ©F.Roussel/Pixel Image

Porté à 870 millions d’euros, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Arterris a augmenté de 15% sur un an. Jacques Logie, directeur général précise que les fonds propres (199M€) ont suivi la courbe du chiffre d’affaires en 2017. La capacité d’autofinancement (19,4M€) a augmenté de plus de 4M€ sur le dernier exercice.

80 opérations de consolidation en 2017

Coop de France a présenté ce 14 décembre les résultats de la coopération agricole française. De gauche à droite : Olivier de Bohan, Michel Prugue, Dominique Chargé et Pascal Viné. ©S.Bot/Pixel Image

En 2017, 80 opérations de consolidations (unions, fusions, acquisitions-cessions d’entreprises non coopératives) ont été effectuées par la coopération agricole pour un solde positif de 1,873 Md€.

Un chiffre d’affaires consolidé en retrait de 70 M€ sur 2016-2017

Christian Sondag (à gauche) et Alexandre Raguet, respectivement président et directeur général du groupe Lorca ont présenté le bilan de 2016-2017 lors de l'AG du 05/12. © Claire Lamy / Pixel Image

« La moisson 2016 a été catastrophique tant en volume qu’en qualité. D’habitude lorsqu’il n’y a pas de volume les prix sont au rendez-vous mais là ce n’était pas le cas », voici les premiers mots qu’a prononcé Christian Sondag président de Lorca lors de l’assemblée générale de la coopérative ce 5 novembre 2018.

Proposer des programmes types aux distributeurs

Les commerciaux de Yara rencontrent les coopératives et les négoces afin de leur proposer des programmes types de nutrition, composés de produits, services et outils.

«D’ici 2025, Yara veut être un partenaire des agriculteurs, et non plus être perçu comme un producteur», indique Thomas Mareau, responsable brand content et média chez Yara.

Ses ambitions sont de fournir des solutions, des outils et des services afin d’accompagner les agriculteurs dans l’atteinte de leurs objectifs.