EMC2 en quête de la taille critique