Vigne

Créer de nouvelles filières dans les Hauts-de-France

Une miellerie a été installée dans le bâtiment d’un silo de Ternoveo situé dans le Pas-de-Calais. Photos : Ternoveo

En juin 2019, Ternoveo annonçait le lancement de nouvelles productions : 130 hectares de pois chiche et l’implantation de 150 ruches en 2019, et 16 hectares de vigne en 2020. Un an après, où en sont ces projets ? Quel est le mode de commercialisation de ces productions ? Et quel est le retour pour l’agriculteur ?

Un million de bouteilles de vin blanc commercialisées d’ici 5 ans

16 ha de vigne seront implantés chez dix agriculteurs clients de Ternoveo à partir du 4 mai dans l’Aisne, le Pas-de-Calais et la Somme. Photo : Pépinières Guillaume-Charles Collet

Ternoveo lance une filière viti-vinicole dans les Hauts-de-France : production d’un vin de qualité et commercialisation aux habitants des Hauts-de-France. Le négoce investira un million d’euros sur cinq ans. Il mise sur l’implantation de 200 ha de vigne d’ici cinq ans.

Un tour de plaine interactif avec Companion

Jérôme Clair (à gauche) et Yohann Béréziat de BASF ont présenté Companion, application collaborative de surveillance des cultures. © S.Bot/Pixel Image

L’application Companion, lancée par BASF, a été conçue pour aider les agriculteurs à surveiller leurs cultures (grandes cultures et vignes), dans une philosophie de réseau collaboratif ouvert. Ainsi BASF a comme objectif de mettre en relation les acteurs et de partager les informations.

Vigne : de nouveaux fongicides et une phéromone pour 2018

Des firmes phyto attendent des AMM pour de nouveaux produits phyto en vigne. Certaines devraient être délivrées dans les prochaines semaines. L’objectif est de commercialiser ces produits pour la campagne de printemps 2018.

Un fongicide pour Andermatt

Les nouveautés présentées en arbo et vigne

Une centaine de techniciens de la distribution et de la prescription ont découvert les résultats d’expérimentation d’Adama en vigne et arboriculture. Photo : DR

Adama a fait visiter, sur l’ensemble du territoire national en juin et juillet 2017, ses parcelles d’expérimentation en vigne et en arboriculture à plus d’une centaine de techniciens de la distribution et de la prescription. Dans le sud-est de la France, ces visites ont été l’occasion de découvrir le nouvel herbicide de prélevée vigne qui sera lancé lors de la prochaine campagne 2017-2018.

Trichogrammes : un potentiel important en vigne

Les responsables de Bioline AgroSciences, avec, de gauche à droite, Sébastien Rousselle, Philippe Hamelin et Ludwik Pokorny, ont présenté leurs objectifs de développement en maïs, vigne et blé. Photo : S.Bot/Pixel image

85000 hectares traités, c’est la surface de maïs qui reçoit des trichogrammes de Bioline AgroSciences. L’entreprise se lance sur le créneau de la vigne avec Tricholine Vitis. Les dirigeants espèrent développer ce marché pour lequel l’épandage de trichogrammes est une nouveauté.

Vigne : la pulvérisation par drone testée en Suisse

Le drone Fly &Film est équipé de 6 rotors. Il peut transporter 20 litres de bouillie. Son autonomie est de 20-25 minutes. Photo : Fly&Film

On connaissait l’utilité des drones pour mesurer la vigueur des vignes ou caractériser la qualité de la vendange. De nouvelles applications se développent, notamment celles associant les drones à la pulvérisation. 

La guerre des phéromones en viticulture

« En 2015, plus de 400 000 Puffer®, toutes cultures et cibles confondues, ont été utilisés dans le monde », souligne Johanna Sigel, chez De Sangosse. DR

Diffuseurs en languettes ou capsules, aérosols, pulvérisateurs… Les modes d’apport de phéromones se multiplient contre les papillons du ver de la grappe en viticulture. Sur le marché de la confusion sexuelle en croissance, les firmes innovent fortement.

Le goût du vin s’affine grâce à l’azote

Pour Olivier Demarle, directeur R&D chez Frayssinet, l’enjeu est de « créer des outils adaptables à la profession viticole dans son ensemble ». Photo : O. Demarle / Frayssinet

Et si demain, un OAD existait pour affiner les apports d’azote au vignoble et les compléments azotés au chai, selon le goût du vin souhaité ? C’est là l’un des objectifs du projet NV2, qui devrait aboutir en 2020.

Une structure 100 % vigne pour développer une gamme de services

Michel Desvignes, directeur d’Agralia : « le développement de nouveaux services est indispensable pour accompagner la mutation de la viticulture. » DR

Né de la fusion des équipes vigne de Maïsadour et d’Agralia, Inovitis entend développer de nouveaux services pour accompagner au mieux les viticulteurs du Sud-Ouest. Un projet qui, selon le directeur d’Agralia Michel Desvignes, n’aurait pu voir le jour sans ce rapprochement.

Fongicides vigne : des AMM attendues

Andermatt, BASF, Belchim, Certis et Jouffray-Drillaud attendent des AMM pour des fongicides en vigne. Photo : N. Chemineau/Pixel image

Modifié le 11/10/2016.

Andermatt, BASF, Belchim, Certis et Jouffray-Drillaud attendent des AMM pour des fongicides en vigne.

Un anti-oïdium pour Andermatt

Syngenta dévoile sa stratégie biocontrôle

Parcelle d'essai Syngenta à Nimes. Photo : L.Rubio/Pixel Image

Avec le Bastid/Blason, Syngenta vise 400000 hectares de vignes déployés d’ici à deux ans en France. Cette offre amorce une orientation nouvelle pour le groupe, qui prévoit d’apporter d’autres innovations de biocontrôle dans les cinq années à venir.

Vigne:pourquoi pas des phéromones dans les pulvé ?

Des diffuseurs de phéromones avec moins de plastique et plus de surface de diffusion sont à l’étude. Photo : S. Favre/Pixel Image

Alors que les préconisations et commandes de morte-saison se préparent, Pierre-Antoine Lardier évoque les nouveautés de la firme BASF et la position de l’entreprise sur les sujets qui ont marqué l’année 2015 en vigne.