Unéal

La chaîne logistique au ralenti

« Notre risque majeur c’est la logistique, indique Cédric Cogniez, directeur général du groupe Advitam et de la coopérative Unéal. Toute la chaîne logistique est au ralenti. » Photo : S.Bot/Média et Agriculture

La crise sanitaire du Covid-19 est arrivée au moment où le changement de météo annonçait la reprise des travaux agricoles. Comment le groupe Advitam s’organise face à cette situation ?

En route vers un nouveau modèle économique

De gauche à droite : Anne Vandenbossche, Laurent Bué, Bertrand Hernu et Cédric Cogniez ont dévoilé leur nouvelle politique appro. Photo : S.Bot/ATC

Unéal anticipe la séparation de la vente et du conseil des produits phyto dès aujourd’hui : elle a revu son modèle économique par le biais d'une nouvelle politique commerciale pour les appro en productions végétales. Cela fait suite à une réflexion menée depuis 18 mois.

4 leviers pour réduire les produits phyto

Les dirigeants d’Unéal ont présenté lors du Techniday les moyens proposés pour réduire le recours aux produits phyto. Photo : S.Bot/ATC

Les dirigeants d’Unéal ont présenté lors du Techniday les moyens proposés par la coopérative pour réduire le recours aux produits phyto : la semence et la génétique, les produits de biocontrôle, les innovations dans le machinisme et le numérique.

La microméthanisation au catalogue

Toujours dans l’optique de mieux communiquer, Jean-Paul Decherf, aidé d’Unéal, a organisé une journée d’inauguration afin de relayer cette initiative auprès  du grand public. CP : Unéal

Soucieuse d’accompagner ses adhérents dans leurs projets d’avenir, la coopérative Unéal a décidé d’apporter un appui technico-économique à ces innovations. La microméthanisation en fait partie. Exemple avec l’Earl du Hel, dans le Nord.

Une belle performance en 2017-2018

Les dirigeants d'Unéal ont annoncé le 5 décembre un résultat d’exploitation en hausse de 6% par rapport à 2016. Photo : Lucie Debuire

Lors du point presse du 5 décembre, à la veille de l’assemblée générale de la coopérative Unéal, les dirigeants et les membres du conseil d’administration ont présenté les résultats de l’exercice 2017-2018. Ce dernier se place au-delà des attentes, avec un résultat net de 9 millions d’euros.

43 TC formés à la commercialisation des céréales

43 techniciens-conseil d’Unéal ont reçu leur diplôme sur la commercialisation des céréales. La formation a été créée de toute part avec l’Isa de Lille, Agritel et Unéal. ©S.Bot/Pixel Image

Unéal s’est rapprochée de l’Isa de Lille et d’Agritel pour bâtir une formation sur la commercialisation des céréales. Destinée aux techniciens-conseil, elle s’est déroulée sur l’année 2017 : 6 jours de formation, un QCM, un rapport et une soutenance. Résultat : 85% de réussite.

Un chiffre d’affaires en hausse de 2%

Vertdis a annoncé lors de sa convention annuelle la bonne performance de ses 137 magasins Gamm vert. ©Vertdis

À l’occasion de sa convention annuelle, le 17 janvier, Vertdis a annoncé un chiffre d'affaires 2017 de 210 M€, en croissance de 2%. «L’engouement pour le jardin d’intérieur, le mini potager et la décoration de jardin ont compensé la stabilité des végétaux d’extérieur», précise le communiqué de presse.

Un bon résultat sans augmenter le coût d’intermédiation

Le chiffre d’affaires d’Unéal baisse de 100 M€, mais la marge brute ne recule que de 10 M€. Photo : S.Bot/Pixel Image

997000, c’est le tonnage collecté par Unéal lors de la récolte 2016, soit une baisse de 30% : « Il s’agit de la plus basse collecte depuis la création d’Unéal », précise Laurent Bué, vice-président de la coopérative, la veille de l'AG de la coopérative. Cette perte de collecte entraîne une baisse de 100 M€ (-20%) du chiffre d’affaires d’Unéal pour 2016-2017.

E-commerce : monter rapidement en puissance avec UnealCo

Unealco est accessible par tous les agriculteurs des Hauts-de-France. Ainsi un non adhérent peut comman-der.

UnealCo est la vitrine des offres proposées par Unéal sur Internet. La coopérative a choisi d’être parmi les pionniers du e-commerce. Les objectifs sont d’apprendre en allant et de monter en puissance rapidement. Les dirigeants d’Unéal ont la volonté de co-construire leur site avec leurs adhérents.

La valeur ajoutée est économique et technique

Étienne Regost, responsable des stations de semences Unéal et Gilles François, directeur de production à Semences de France. © Unéal et Semences de France

Un métier de spécialistes, voilà comment pourrait être résumé la production de semences hybrides. Pour se développer, elles doivent frôler l’excellence. Et pour leurs producteurs, l’enjeu est avant tout financier.

 

Des partenariats avec Sencrop et Spectralys

Bertrand Hernu, Cédric Cogniez, Françoise-Emmanuelle Boussinesq et Vincent Costenoble ont présenté les partenariats d’Unéal noués avec des start-up. © S.Bot/Pixel image

Les innovations étaient au cœur du Techniday organisé par Unéal ce 21 juin. Ainsi les agriculteurs ont pu découvrir les stations météo connectées de Sencrop et la modulation intraparcellaire via be Api.

MAJ le 23/06/2017

Des provisions pour risques de près de 3 M€

Martin Migonney, directeur général, et Jean-François Gaffet, président de Noriap. Photo : A.Cotens/Pixel image

Malgré de bons résultats en 2015-2016, le groupe Noriap a décidé de faire des économies pour la prochaine campagne. L’annulation de la conférence-débat qui suit habituellement son assemblée générale statutaire marque le ton de l’année 2016-2017.

Une redistribution exceptionnelle de 2,2 M€

Une redistribution exceptionnelle de 2,2 millions d'euros est possible grâce aux bons résultats. En effet, le résultat net de la coopérative est en hausse : il atteint 8,9 millions d'euros. Photo : S.Bot/Pixel image

Avec un résultat net de 8,9 millions d’euros, Unéal accompagne ses adhérents pour surmonter la crise actuelle. Une redistribution exceptionnelle de 2,2 millions d’euros a été proposée par le conseil d’administration et votée lors de l’assemblée générale du 8 décembre.

Créer une filière spiruline via la filiale AlgoWinn

« 90% de la spiruline consommée en France est produite en Inde ou en Chine », indique Armel Lesaffre, administrateur d’Unéal (à gauche). Photos : S.Bot/Pixel image

Les dirigeants d’Unéal ont l’ambition de créer une filière dédiée à la spiruline. Ainsi, des adhérents produiront cette microalgue, puis la coopérative se chargera de la commercialiser. Le retour sur investissement serait de dix ans pour un bassin de 400 m².

L’heure est désormais au constat

Les conséquences des intempéries sont à ce jour difficilement quantifiables, mais le risque sur le rendement et la qualité est prégnant. Photo : Ruzi - Fotolia

Fin mai, excès d’eau et inondations ont sévèrement touché, entre autres, les départements du Loir-et-Cher, Loiret, Seine-et-Marne, Yonne, Pas-de-Calais. Quelles conséquences pour les cultures ?

Prise Direct’ : ouverture du premier magasin

La vocation de Prise Direct’ est de valoriser les produits et savoir-faire des agriculteurs des Hauts-de France et de commercialiser au juste prix les produits régionaux. DR

Prise Direct’ est la nouvelle filiale du groupe Advitam. Elle regroupera les magasins alimentaires du même nom, dont les produits sont issus des exploitations régionales. Aujourd’hui, la ville d’Arras accueille le premier magasin Prise Direct’, avec une surface de vente de 180 m².

3,5 millions d’euros redistribués aux adhérents

Laurent Bué, un des trois vice-présidents, Cédric Cogniez, directeur général, et Bertrand Hernu, président d’Unéal. Photo : A. Cotens/Pixel image

Lors de son assemblée générale du 10 décembre 2015, la coopérative Unéal proposera de redistribuer 3,5 millions d’euros aux adhérents engagés, dont 3 millions d’euros sous forme de ristournes, soit environ la moitié de son résultat net.