Unéal

Sa priorité : honorer les commandes des agriculteurs

« À chaque campagne OAD, il faut convaincre de nouveau les agriculteurs », indique Jean-Baptiste Crombez, TC chez Unéal. Photo : S.Bot/Média et Agriculture

Avec la volatilité des prix et les incertitudes sur la disponibilité des produits, la priorité de Jean-Baptiste Crombez, technico-commercial depuis 2006 chez Unéal, est d’honorer les commandes des agriculteurs. Il a vu les campagnes commencer plus tôt.

Une nouvelle plateforme digitale et un data hub

Adeline Coustenoble, Armel Lesaffre et Cédric Cogniez ont présenté la nouvelle plateforme digitale uneal.com ce 14 juin lors du Techniday. Photo : S.Bot/Média et Agriculture

Unéal a profité du Techniday, qui a eu lieu ce 14 juin à Warlus (62), pour lancer uneal.com, sa nouvelle plateforme digitale. L’occasion pour les 1200 personnes présentes à cette journée de découvrir ce nouvel outil digital. La coopérative a investi au total un million d’euros sur ce projet digital dont l’enjeu affiché est la donnée.

Un objectif d’une dizaine de robots Farmdroïd commercialisés par an

De gauche à droite : Frédéric Hazan, Jean-Baptiste Joos, Jean-Louis Proust, Denis Faidherbe et Gabriel Delory ont présenté, à la presse le 17 mai, le robot Farmdroïd commercialisé par Advitam Machinisme. Photo : S.Bot/Média et Agriculture

Le Groupe Advitam s’est appuyé sur les synergies entre les différents pôles du groupe, Advitam Machinisme, Unéal et Ternoveo pour commercialiser le robot Farmdroïd auprès des agriculteurs. Ce sont les concessionnaires de Casa Service Machine qui réalisent les ventes. À ce jour, trois robots ont déjà été commercialisés.

Créer un écosystème favorable à la production de protéines locales

Les dirigeants d’Unéal et du groupe Advitam ont présenté ce 8 décembre le bilan de la coopérative et du groupe. De gauche à droite : Gabriel Delory, Cédric Cogniez, Armel Lesaffre et Nicolas Debrabant. Photo : Unéal

La coopérative Unéal réfléchit aux protéines végétales. L’enjeu est de produire de la protéine aux champs afin de créer ensuite un écosystème favorable aux protéines végétales locales. Des essais ont été menés en soja et lupin. Quant au groupe Advitam, il devrait bientôt intégrer neuf magasins Jardiland dans son pôle distribution.

Moins de commandes en morte-saison, davantage de réappro

Pour assurer les livraisons, Unéal met à disposition de ses adhérents un service ordonnancement interne de quatre personnes, son entreprise de transport Prostock,  et les établissements Coupet pour les livraisons en 24-48 h. Photo : groupe Advitam

Chez Unéal, la séparation de la vente et du conseil phyto a entraîné un changement d’habitudes chez ses adhérents : ils commandent moins en morte-saison, avec davantage de réappro. Cela entraîne plus de livraisons mais en petites quantités aussi bien à la morte-saison que lors du réappro. Denis Lepers, directeur appro d’Unéal, explique comment la coopérative s’adapte.

Construire un acteur régional majeur de l’alimentation de proximité

Cédric Cogniez (à gauche) et Armel Lesaffre, respectivement directeur général et président d’Unéal et du groupe Advitam, dévoilent la nouvelle BU du groupe : Advitam Alimentaire. Photo : groupe Advitam

En créant Advitam Alimentaire, le groupe Advitam se lance dans une démarche de développement d’une filière alimentaire de proximité dans les Hauts-de-France. Sa promesse : « Du champ à l’assiette, du producteur au consommateur, garantir des produits locaux et de qualité grâce à une chaîne de valeur durable ».

Les robots Naïo et Farmdroïd expérimentés pour être commercialisés

Les expérimentations des robots Naïo et Farmdroïd (photo) sont en cours et doivent permettre de définir le bon modèle économique pour l'agriculteur. Photo : groupe Advitam

Le groupe Advitam s’est associé à Naïo Technologies et à Farmdroïd (danois) afin de constituer son offre en robotique. Conscient que la robotique est un marché un plein essor et qu’il présente des enjeux sociaux et environnementaux essentiels à une transition agricole réussie, le groupe Advitam a lancé un projet en ce sens.

Le conseil agronomique au cœur de l’offre de services

Hélène Merlin, Nicolas Debrabant et Guillaume Boyet ont présenté, ce 16 mars au siège d'Unéal, l'accompagnement agronomique déployé avec le club cultures. Photo : S.Bot/Média et Agriculture

Chez Unéal, le choix de la vente des produits phyto s’est accompagné d’un plan stratégique qui replace l’agronomie au cœur de son offre de services. La coopérative déploie les clubs cultures où les adhérents participent à des rendez-vous « bout de champ » et à des rendez-vous thématiques prospectives.

Pari réussi pour le changement de modèle économique

Les dirigeants d’Unéal se sont félicités des bons résultats de la coopérative malgré le changement de modèle économique amorcé en 2019. Photo : Unéal

Lors du point presse en visioconférence du 8 décembre dernier, les dirigeants d’Unéal se sont félicités des bons résultats de la coopérative malgré le changement de modèle économique amorcé en 2019. La marge des produits phyto a baissé de 37 %. Toutefois, la coopérative réalise un résultat net de 9,4 M€ grâce à la facturation des services et à une bonne collecte 2019.

« C'est le bon moment pour fermer ce chapitre »

« La stratégie du groupe Advitam est robuste, l’entreprise est en forme, le conseil d’administration est bien dans sa tête, la direction générale est bien en place, évoque Bertrand Hernu. C’est donc le bon moment pour fermer ce chapitre. » CP : Unéal

Dans une semaine, Unéal et le groupe Advitam auront un nouveau président. Bertrand Hernu a informé de sa volonté de ne pas renouveler son mandat. Pendant 14 années, il a eu à cœur de fédérer la dynamique collective. Il explique sa décision à "Circuits Culture". Son successeur sera connu ce 11 décembre.

Prise Direct’ ambitionne de devenir un expert du circuit-court

Pour Bertrand Hernu (à gauche) et Christophe Cannesson, dirigeants du groupe Advitam, Prise Direct’ permet de soutenir les adhérents d’Unéal et de recréer du lien direct avec les consommateurs. Photos : DR

L’enseigne Prise Direct’, lancée il y a dix ans avec « Panier de mon terroir », compte aujourd’hui neuf magasins dans les Hauts-de-France où sont vendus les produits de 250 agriculteurs. Cette enseigne alimentaire, créée par Advitam Distribution, a la vocation de rapprocher les adhérents de la coopérative avec les consommateurs finaux. L’objectif de Prise Direct’ est d’avoir un réseau de vingt magasins d’ici 2023.

La chaîne logistique au ralenti

« Notre risque majeur c’est la logistique, indique Cédric Cogniez, directeur général du groupe Advitam et de la coopérative Unéal. Toute la chaîne logistique est au ralenti. » Photo : S.Bot/Média et Agriculture

La crise sanitaire du Covid-19 est arrivée au moment où le changement de météo annonçait la reprise des travaux agricoles. Comment le groupe Advitam s’organise face à cette situation ?