Thierry Blandinières

« 2017, année pivot du modèle économique »

Thierry Blandinières, entouré des membres du Comex d’InVivo, a présenté les chiffres du groupe devant la presse le 19 décembre. ©S.Bot/Pixel Image

«2017 est l’année pivot du modèle économique d’InVivo avec la mise en place significative de ses 4 piliers (InVivo Retail, InVivo Wine, Neovia, Bioline by InVivo) avec des tailles conséquentes», souligne Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo lors de la conférence de presse du 19 décembre.

Le Groupe InVivo accélère sa transformation

Le groupe InVivo était à Montpellier pour rencontrer les dirigeants des coopératives du Sud-Est. © A.Bressolier/Pixel Image

Les dirigeants des coopératives agricoles du Sud-Est de la France, adhérents de l’Union nationale InVivo, se sont réunis à Montpellier ce lundi 2 octobre pour la présentation des réalisations de l’année 2016-2017 et pour partager le programme d’accélération du plan stratégique 2025 by InVivo.

 

InVivo annonce un chiffre d’affaires en hausse de 13%

« La crise agricole que nous connaissons depuis plusieurs années n’a sans doute pas de précédent par son ampleur, a rappelé Philippe Mangin, président d’InVivo, à la veille de la convention annuelle de l’union. Notre union nationale montre toute sa résilience, même si cette crise nous impacte ».

Se focaliser sur l’agriculture de précision avec Be Api

De gauche à droite : Marc Patriat (président de Dijon Céréales), Philippe Mangin (président d'InVivo) et Thierry Blandinières (DG d'InVivo). Photo : E.Thomas/Pixel Image

Dijon a ouvert le bal des réunions régionales menées par InVivo. L’occasion pour le groupe coopératif de présenter ses dernières actions sur le digital et l’agriculture de précision.

Frais d’ici : bientôt des sites "hybrides"

Thierry Blandinières (InVivo) et Marc Patriat (Dijon Céréales). E.Thomas/Pixel Image

Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo, a présenté ce matin à Dijon les projets et les résultats de l’année 1 du plan stratégique « 2025 by InVivo » aux coopératives agricoles du Grand Est.

Le développement de magasins Frais d’ici a fait partie des points abordés.