Terres du Sud

Agrifeel.fr : une nouvelle approche de la relation coopérative

Agrifeel.fr comprend à ce jour quatre grandes thématiques : commander, produire, vendre et piloter. Cet outil a été conçu pour  correspondre le plus possible à la demande des usagers : les agriculteurs, mais aussi les acteurs de la coopérative. Photo: TDS

En janvier dernier, le groupe Terres du Sud a déployé Agrifeel.fr, outil conçu en interne pour faciliter les relations entre ses adhérents et ses services. Cette plateforme « tout en un » est aussi l’occasion de renforcer les fondements coopératifs.

Déplafonner les rendements du tournesol, et pourquoi pas ?

Les densités de semis ont été modulées dans l’itinéraire optimisé. CP : Terres du Sud

Avec le projet Tournesol 4.0, le groupe coopératif Terres du Sud, Agrosolutions et Syngenta veulent revaloriser une culture qui atteint trop rarement son potentiel génétique. Retrouver des quintaux est l’objectif d’un essai agronomique mené en 2020. Sur l’itinéraire optimisé, la marge brute a été améliorée de plus de 90 euros/ha.

L’innovation au service du revenu des adhérents

À travers sa plateforme innovation et ses clubs de progrès, Terres du Sud explore des leviers susceptibles d’impacter positivement la marge brute de ses adhérents. Photo : R. Poissonnet/Pixel image

Ce vendredi 10 juin 2016, le groupe coopératif Terres du Sud ouvrait pour la première fois sa plateforme innovations grandes cultures à ses adhérents.

Axso se positionne "leader" du marché Sud France

Pascal Ramondenc, directeur d’Axso, et Michel Montet, président d’Axso et directeur des productions végétales de Maïsadour, entourés de membres du Comex. Photo : A.Lavoisier/Pixel Image.

Axso, cinquième centrale d’achats d’engrais française, travaille 600000 tonnes d’engrais au service exclusif de quinze réseaux de distribution du sud de la France.

Investir pour les productions contractuelles

Patrick Grizou (à gauche), président du groupe Terres du Sud, et Dominique Cechia, directeur général. Photo : R. Poissonnet/Pixel image

Lors de son assemblée générale, le groupe Terres du Sud a indiqué avoir eu une année correcte. Dominique Cechia, directeur général, s’est réjoui d’une collecte exceptionnelle en 2014, d’une progression des productions à valeur ajoutée tant sur les plans végétal qu’animal, et d’une hausse du chiffre d’affaires du pôle agroalimentaire.

Des filières à valeur ajoutée pour les adhérents

Depuis cinq ans, Terres du Sud a triplé sa collecte de productions à valeur ajoutée, et son plan de développement, à trois ans, pour ces productions est de 40 à 50% en plus. Photo : Terres du Sud

Dans le Lot-et-Garonne, si le groupe coopératif Terres du Sud tire un bilan très mitigé de la saison 2015 en grandes cultures, avec des rendements et des prix relativement bas, il ne renonce pas pour autant à s’impliquer fortement dans une vision filière visant à trouver les meilleurs débouchés pour ses adhérents en les orientant sur le ch