terre d'alliances

Première présentation officielle de la coopérative Oxyane

Les dirigeants d'Oxyane préparent un plan stratégique pour l'automne. De gauche à droite : Mathieu Staub, Georges Boixo, Thierry Josserand et Jean-Yves Colomb. CP : DR

Après validation par les adhérents des coopératives Dauphinoise et Terre d'Alliances en janvier dernier, la naissance d’Oxyane a été autorisée ce 30 juin 2020 par l'Autorité de la concurrence, avec rétroactivité au 1er juillet 2019. Pesant environ 630 M€ de chiffre d’affaires, cette coopérative moyenne pour la France sera la plus grosse de la région Rhône-Alpes.

Optimisme mesuré sur l'impact de la crise

La coopérative Terre d'Alliances espère un impact minime de la crise sur ses résultats 2019/2020. CP : DR

Comme toutes les entreprises, Terre d'Alliances a vu ses activités impactées par la crise du coronavirus. Il a fallu, par exemple, organiser le télétravail dans les services administratifs et revoir l'organisation du travail pour permettre la mise en place de consignes sanitaires.

Un pas supplémentaire vers l’aval

Terre d'Alliances compte 24 site d'appro-collecte, 8 dépôts Ecovigne, 15 magasins grand public. © Terre d'Alliances

Le groupe coopératif Terre d’Alliances (Ain) clôt son exercice 2017/2018 sur une collecte de 606000 t et un chiffre d’affaires en progression de 7% à 194 M€. Face aux évolutions des modes de consommation, les dirigeants souhaitent se rapprocher du consommateur.

Fusion à l’étude entre Dauphinoise et Terre d’Alliances

Jean-Yves Colomb (président de la coopérative Dauphinoise) et Georges Boixo (directeur) vont mettre au vote la fusion avec Terre d’Alliances en 2020. CP : DR

Le mot est lâché : un an et demi après la création de l’union Oxyane, les conseils d’administration de la coopérative Dauphinoise et de Terre d’Alliances ont décidé d’étudier la fusion des deux entreprises. La mise au vote est prévue pour janvier 2020. L’ensemble ainsi créé représenterait environ 600 M€ de CA.

Naissance d'Oxyane

(De g. à d.) Mathieu Staub, Jean-Yves Colomb, Georges Boixo et Thierry Josserand ont dévoilé le nom de l'union entre leurs coopératives.

Comme ils l'avaient annoncé l'an dernier, les dirigeants de la coopérative Dauphinoise et Terre d'Alliances ont officiellement créé leur union au 1er juillet. Baptisée Oxyane, la nouvelle entité va représenter environ 600 M€ de chiffre d'affaires en 2017, pour une collecte moyenne de 1,1 Mt sur les trois dernières années.

Priorité au revenu de l'adhérent

Thierry Josserand, le président, a remercié Jean Ray et Denis Rougeaux pour avoir su transformer une coopérative céréalière Cérégrain en une coopérative polyvalente, Terre d'Alliances. Photo : Terre d'Alliances

Avec un tonnage travaillé historiquement bas (537338 tonnes) à cause des mauvais rendements en maïs (sécheresse), l'exercice 2015-2016 n'a pas été un long fleuve tranquille pour Terre d'Alliances.

Cap sur l'avenir !

2017 s'annonce chargée pour Georges Boixo et Jean-Yves Colomb (respectivement le directeur et le président de La Dauphinoise) avec un nouveau projet d'entreprise et la concrétisation attendue de l'union avec Terre d'alliances. Photo : I.Aubert/Pixel image

Collecte et prix des céréales en berne, contexte agricole difficile dans de nombreux secteurs… L'exercice 2015-2016 ne restera pas dans les annales pour La Dauphinoise. Le groupe coopératif clôture l'exercice sur un chiffre d'affaires consolidé de 404 millions d'euros, en recul de 7%. Le résultat reflète la volonté des dirigeants de soutenir la trésorerie des adhérents.

Un engrais azoté produit localement

Rhône Saône engrais a produit 3 500 t de Novius en 2015 et vise une production de 6 000 t en 2016.

Proposer un engrais azoté local, efficace et moins coûteux à ses adhérents : c’est le choix qu’a effectué Terre d’Alliances depuis un an, avec la création d’une unité d’enrobage de l’urée à Villefranche-sur-Saône. Avec un gain au niveau logistique aussi.

Union de coopératives en vue

Les discussions ont débuté entre Jean Ray, président de Terre d'alliances, Jean-Yves Colomb, nouveau président de La Dauphinoise, et Denis Rougeaux, directeur général de Terre d'alliances. Photo : I. Aubert/Pixel image

« Une réflexion est engagée entre Terre d’alliances et Dauphinoise. » C’est par ces mots que Jean Ray, président de Terre d’alliances, vient d’annoncer qu’un travail de mutualisation a débuté entre les deux plus grosses coopératives céréalières de Rhône-Alpes. Les premières rencontres ont eu lieu en octobre.

Résultats en baisse, mais base solide

Plutôt que d'imposer des CEPP, l'État devrait avoir confiance dans la capacité des agriculteurs à innover", a déclaré Jean Ray, le président de Terre d'Alliances.

Petite récolte et baisse des prix se sont conjuguées en 2013/2014 pour tirer à la baisse les résultats du groupe Terre d'Alliances (01).