Sénalia

À Rouen, livraison sur rendez-vous

Photo : Sénalia

Respecter les rendez-vous fixés par les silos portuaires n’est pas une sinécure pour les transporteurs routiers qui y acheminent les céréales.

La Chine, principal client de Sénalia

Au 25 février, Sénalia a expédié un total de 1,7 Mt de blé tendre. Tous produits confondus, les expéditions atteignent 1,2 Mt à destination de la Chine, 558 000 t vers le Maroc et seulement 360 000 t à destination de l’Algérie. Photo : Sénalia

Sénalia n’a expédié que 3,05 Mt de céréales en 2020-2021, au cours d’une campagne marquée par la montée en puissance des achats chinois, en particulier pour l’orge fourragère.

« Seine-Nord sera un axe majeur des flux logistiques de céréales »

« Avec notamment la mise en place de zones à faible émission, il est de plus en plus difficile pour les camions de venir en masse jusqu’à nos silos et c’est peut-être ça qui rendra le grand gabarit incontournable », indique Thierry Dupont. © Agora

Pour préparer l’arrivée du futur canal Seine-Nord, et profiter au mieux du transport fluvial à grand gabarit, la coopérative Agora envisage la création d’un nouveau silo embranché sur le grand gabarit à Sermaize, et participe avec d’autres coopératives à la conception d’un silo à Languevoisin.

Une campagne inédite et historique

Chargement d'un navire sur le site Sénalia de Grand Couronne avec les nouveaux portiques (3000 t/h) sans émanation de poussière. Photo : Sénalia

Le groupe Sénalia, qui exploite les terminaux portuaires céréaliers et agro-industriels sur le port de Rouen, signe une très bonne campagne 2019-2020, et ce malgré un contexte inédit, incendie de Lubrizol en septembre 2019, mouvements sociaux en décembre 2019 et janvier 2020, et enfin la crise sanitaire.

L’opérateur confirme une bonne reprise de son activité

La bonne récolte 2019 en quantité et en qualité permet à Sénalia de générer un bon volume d’affaire. « Le Maroc a acheté plus tôt que d’habitude et la Chine est très demandeuse », précise Gilles Kindelberger.

Passé la campagne qui faisait suite à la tristement célèbre récolte de 2016, Sénalia, opérateur portuaire sur le port de Rouen, confirme la reprise entamée lors de la campagne 2017-2018. Pour l’exercice 2018-2019, Sénalia réalise un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros (+4%).

La reprise après la crise

La campagne 2016/2017 restera dans les mémoires par son triste record pour l’opérateur rouennais Sénalia. Seulement 4,9 millions de tonnes de marchandises manutentionnées, contre 8,5 millions de tonnes sur la campagne précédente. ©H.SAUVAGE/Pixagri

Sénalia tenait son AG annuelle le 12 janvier 2018, au palais Brogniard à Paris. L’occasion pour le groupe de revenir sur une campagne devenue tristement célèbre pour l’agriculture française. En volume, l’activité de l’opérateur a reculé de 43%.

« Être serein malgré la conjoncture »

Les années se suivent et ne se ressemblent pas ! Après une campagne 2015-2016 record pour Sénalia, l’opérateur portuaire de Rouen s’attend à un très fort recul de son activité pour 2016-2017. Mais pas question de céder au pessimisme.

Les navettes partagées tirent le flux

Le groupe Sénalia vise une réduction du transport routier pour ses modes d’approche de livraison. L’organisation de navettes partagées entre plusieurs OS lui permet d’augmenter la part du ferroviaire et du fluvial, mais aussi de tirer les flux vers ses infrastructures portuaires.

Faire de la chaîne logistique un support

Le plan d'investissement 2012-2018 de 50 millions d'euros a notamment permis, en 2015, le remplacement et l'installation de nouveaux portiques de déchargement. La capacité totale d'exécution est portée à 10000 tonnes par jour. Photo : Sénalia

Le 8 janvier, Sénalia tenait sa réunion d’information annuelle sur la dernière campagne écoulée. Une campagne 2014-2015 qui pourrait se résumer de la manière suivante : « Le pire n’est jamais sûr », dixit Thierry Dupont, réélu président de Sénalia à l’issue de l’assemblée générale.

Créer une image d’entreprise, gagner en visibilité

« Maintenant je ne vais plus chercher l’information, celle-ci vient à moi directement. » Photo : DR

Circuits Culture a interrogé des e-influenceurs agricoles pour son numéro de juillet/août/septembre 2015 sur les réseaux sociaux. Voici le témoignage de Madina Benoumhani, alias @SILO76, assistante administrative chez Sénalia.