sécheresse

Dijon Céréales : des rendements catastrophiques en colza

Des différentiels de rendements n’ont jamais été aussi importants dans certains secteurs de Côte-d’Or. Photo : Dijon Céréales

D’ici la fin juillet, les moissons devraient être terminées pour Dijon Céréales. Des différentiels de rendements n’ont jamais été aussi importants dans certains secteurs de Côte-d’Or.

État des cultures : des craintes pour le colza

Selon Joël Lorgeoux, en céréales, des pluies sous peu pourraient faire augmenter les PMG et compenser le manque de grains. © A. Lambert/Pixel Image

Si la sécheresse du mois d’avril n’aura pas de graves incidences sur les cultures, les vagues de gel auront, quant à elles, un impact bien plus marqué. Dans l’Eure-et-Loir, la Scael se dit notamment inquiète pour les colzas.

 

Vers des variétés plus tolérantes à la sécheresse

Plateforme expérimentale PhénoField®. © S.Seysen/Pixel Image

Arvalis a inauguré le 12 mai la plateforme expérimentale PhénoField®. Ce dispositif, unique en Europe, permet de simuler des situations de stress hydrique grâce à des toits roulants qui protègent les parcelles des pluies. Objectif : accélérer la sélection de variétés capables de mieux s’adapter à la sécheresse.