Ocealia

Océalia acquiert Lely Center de Granzay Gript

Fin avril, Philippe Delusset, Thierry Lafaye (à gauche), et Patrick Delafraye (à droite) ont signé la reprise par Océalia de Lely Center. Photo : Océalia

Océalia a repris 75 % des actions de Lely Center de Granzay-Gript (SAS Agriculture et Robotique du Poitou), entreprise située dans les Deux-Sèvres. La signature a eu lieu fin avril. Les 25% restant seront acquis par la coopérative en 2024.

Anticiper les besoins des agriculteurs

« La séparation de la vente et du conseil phyto responsabilise davantage l’agriculteur car il doit prendre aussi ses responsabilités sur la façon de mettre en œuvre l’intervention phyto », indique Philippe Ballanger. Photo : CK Mariot

Océalia a anticipé la séparation de la vente et du conseil phyto depuis six ans. Les 84 conseillers d’exploitation d’Océalia ont en charge la relation globale des agriculteurs, formalisée dans un contrat d’accompagnement. Les conseillers s’appuient sur le réseau d’observations de la coopérative afin d’apporter des solutions aux agriculteurs.

La coopérative a dépassé les 10 000 adhérents

 Océalia a tenu son AG plénière le 10 décembre dernier, en visioconférence. CP : Océalia

Le 10 décembre dernier, Océalia tenait son AG plénière en visioconférence. Après la décision juridique de fusion lors des AG de décembre 2019 avec Natéa, la fusion opérationnelle comptable, informatique, et métiers avec la coopérative du Limousin a été réalisée en juin et en juillet 2020.

Le choix de la vente… et des services facturés

Philippe Delusset, président d'Océalia et Thierry Lafaye, le directeur. Photo O.Lévêque/Pixel6TM

Fusion avec Natéa, reprise de Menguy’s, refonte totale des pratiques de conseil-vente auprès des adhérents. L’actualité est riche pour la coopérative charentaise Océalia, qui devrait dépasser bientôt les 800 M€ de CA consolidé avec 12000 agriculteurs adhérents. L'AG se tiendra ce jeudi 12 décembre.

Écophyto : la distribution s’implique

Pour les groupes Dephy, un des enjeux est d’accentuer le transfert des pratiques au-delà des agriculteurs impliqués dans les réseaux. CP : O.Lévêque/Pixel6TM

Si les coopératives et négoces ne figurent pas en première ligne dans les groupes Dephy Ferme, ils prennent davantage leur part dans les groupes 30 000 du plan Écophyto II. L’enjeu est maintenant d’échanger sur les bonnes pratiques avec le maximum de producteurs.

Cultures d’hiver/d’été, dilemmes croisés

Philippe Ballanger, directeur terrain chez Océalia  : « La réduction de l’irrigation a entraîné un glissement des cultures d’été vers les cultures d’hiver ces trois dernières années. » CP : Océalia

Malgré un recul de 50 % de la surface en colza pour 2018-2019, la coopérative Océalia espère maintenir la crucifère à un bon niveau lors des prochains semis. Avec la baisse de l’irrigation, les cultures d’hiver s’imposent malgré tout face aux cultures d’été…

Le rapprochement avec Natéa se poursuit

Thierry Lafaye, le directeur, et Philippe Delusset, le président d'Océalia. Photo O.Lévêque/Pixel6TM

Pour ce deuxième exercice complet depuis la fusion Coréa-Charentes Alliance, la coopérative Océalia enregistre un chiffre d’affaires de 543 M€ (contre 476 M€ sur l’exercice précédent), en hausse de 13% grâce à l’évolution de la collecte à 1,57 Mt (contre 1,415 Mt).

50% du résultat retourneront aux agriculteurs

Océalia a présenté ses résultats en compagnie de son nouveau partenaire Caveb. Photo : M.Gagneux/Pixel Image

Pour sa première année depuis sa fusion en décembre 2015, Océalia présente des résultats en baisse. Cependant, ils correspondent aux objectifs de la coopérative, qui souhaite désormais se projeter vers de nouveaux projets de développement et de partenariat pour accompagner davantage ses adhérents.