Néonicotinoïdes

Plus de technicité pour des résultats plus aléatoires

La betterave est la culture qui devrait le plus pâtir de la fin des néonicotinoïdes. CP : R. Rapp/Pixel image

L'après néonicotinoïdes selon Syngenta et Arysta

L'interdiction française de sept néonicotinoïdes dans des mélanges ou des semences traitées entrera en vigueur au 1er septembre 2018. ©M. Lecourtier/Pixel Image

Les néonicotinoïdes seront interdits en France à partir de 2018. En maïs, il reste une campagne pour se préparer et trouver des solutions alternatives. Syngenta et Arysta nous livrent leur vision de la protection insecticide maïs pour ces prochaines années.

Faut-il interdire les produits phyto les plus dangereux ?

« Interdire les pesticides les plus dangereux pour la santé humaine et pour l’environnement. » © Diyanadimitrova/Fotolia

À quelques semaines du vote, Circuits Culture et les autres revues agricoles du groupe ATC ont choisi de vous faire part de quelques-unes des idées des candidats à l’élection présidentielle 2017 concernant l’agriculture. Nous les avons soumises à des responsables de la distribution, des techniciens et des agriculteurs.

Vers une augmentation du prix des semences ?

L’interdiction des néonicotinoïdes entraînera une augmentation  de l’apport d’intrants à la parcelle. Photo : L.Theeten / Pixel image

L’interdiction des néonicotinoïdes aura des répercussions techniques et financières pour les agriculteurs. Outre l’impact sur le prix des semences, l’interdiction leur enlève un outil très utilisé.