moisson 2020

Une récolte inférieure de 40 % pour Arterris

Arterris subit la plus faible récolte de son histoire. CP : Arterris

En raison des mauvaises conditions climatiques qui ont pénalisé les semis, la récolte est inférieure de 40 % à celle de l’an passé chez Arterris. La récolte 2020 devient ainsi la plus faible de l’histoire du groupe. Au même titre qu’en 2019, les collectes sont hétérogènes tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif.

La collecte d’Agora est proche de celle de 2018

La moisson 2020 reste très hétérogène pour les adhérents d'Agora. Photo : DR

Comme pour beaucoup de distributeurs, la récolte 2020 au sein d’Agora est marquée par la forte hétérogénéité des rendements. Ils peuvent varier du simple au double entre régions (Oise, Nord, Val-d’Oise, Eure) mais aussi au sein même des exploitations agricoles.

Premiers retours de Vivescia et de Pissier

En blé, les premières bennes ont été réceptionnées chez Vivescia dans l’Aube et dans le nord de L’Yonne. CP : Romain Talon/Adobe Stock

La moisson a débuté depuis quelques semaines. Quels sont les premiers retours des coopératives et des négoces ? « Circuits Culture » a interrogé Jean-Olivier Lhuissier, directeur des collectes biologiques et conventionnelles chez Vivescia, et Matthieu Cadart, responsable des achats de céréales chez Pissier.