Martin Migonney

« Mener les transformations pour toujours plus de valeur ajoutée »

Martin Migonney, directeur de Noriap vivait sa dernière assemblée générale avant de partir à la retraite. © Crédit Noriap

Une assemblée générale 2019 à trois voix pour la coopérative Noriap : Jean-François Gaffet, son président, Martin Migonney, qui vivait sa dernière assemblée générale avant de partir à la retraite, et Damien François qui prendra officiellement ses fonctions de directeur dès janvier 2020.

Un premier bilan positif de l’adhésion à Noriap

Le processus d’adhésion entre La Flandre et Noriap, effectif depuis le 1er janvier 2019, contrarie la comparaison et les analyses des produits et des charges entre les exercices.

L’assemblée générale de la coopérative La Flandre le 4 décembre 2019 a été l’occasion de présenter un premier bilan positif du rapprochement avec Noriap.

L’équité existe-t-elle encore dans votre coop ?

La gestion de l’équité paraît plus facile à maîtriser dans les petites structures. Dans les plus grosses, le distributeur doit imaginer une véritable stratégie pour y parvenir. Photo : Sonja Janson-Fotolia

Pour certaines structures, l’égalité de traitement revient à de l’équité. Pour d’autres, le contexte oblige à faire évoluer cette notion déjà très ancienne.

L’équité de traitement reste toujours un sujet très stratégique dans la relation d’une coopérative avec ses adhérents.

Quelles sont les conséquences dans la distribution agricole ?

Le bilan comptable ne sera fait qu’en fin d’année, mais d’ores et déjà, l’année 2016 devrait faire perdre quelques plumes à certains. Photo : Fabio Balbi-Fotolia

Si un point fait l’unanimité parmi les responsables de la distribution agricole, c’est bien celui qui anticipe une accélération de la concentration de la distribution induite par la crise de 2016.

Votre organisation est-elle suffisamment agile ?

« L’agilité et la réactivité résident dans la construction de dispositions permettant d’accompagner les producteurs pour mieux passer ce cap particulier », évoque Jean-Olivier Lhuissier de Vivescia. Photo : Brian Jackson-Fotolia

L’année 2016 fut un séisme pour l’agriculture : la plupart des productions animales et végétales ont souffert. La récolte de céréales a été complètement atypique. Comment les OS ont-ils rebondi afin d’aider les agriculteurs et de répondre aux exigences de leurs clients ?

Quelles sont les réelles économies ?

Pour une majorité de coop et négoces, le recours à une centrale d’achat permet, dans un contexte de concentration des firmes agrochimiques, d’équilibrer le rapport de force entre fournisseurs et distributeurs. Photo : Pict Rider-Fotolia

L’adhésion à une centrale d’achat d’agrofournitures est fréquente chez les distributeurs, qui y trouvent un moyen de regrouper leurs activités de référencement, de négociation et d’achat… Et de réaliser des économies.

Big data : votre entreprise a-t-elle pris le train ?

Le machinisme est un vecteur important dans la collecte et l’utilisation des données. C’est l’une des raisons pour laquelle Noriap s’est lancé dans la distribution de matériel agricole. Photo : Muratart-Fotolia

Le big data s’appuie sur l’agriculture de précision et les capteurs pour collecter des données. Pour certaines coopératives, cette quête de données ne peut pas se faire individuellement, mais plutôt collectivement. C’est pourquoi elles ont intégré be Api.

Poussez-vous suffisamment vos TC ?

À la récupération des données des agriculteurs, certains distributeurs demandent aux techniciens de privilégier la relation de proximité sur le terrain. Photo : Countrypixel-Fotolia

Si certains distributeurs agricoles incitent fortement leurs équipes de technico-commerciaux à récupérer les données des agriculteurs, d’autres en revanche évitent de forcer ce recueil d’informations et demandent à privilégier la relation de proximité sur le terrain.

Des provisions pour risques de près de 3 M€

Martin Migonney, directeur général, et Jean-François Gaffet, président de Noriap. Photo : A.Cotens/Pixel image

Malgré de bons résultats en 2015-2016, le groupe Noriap a décidé de faire des économies pour la prochaine campagne. L’annulation de la conférence-débat qui suit habituellement son assemblée générale statutaire marque le ton de l’année 2016-2017.

Miser sur la nutrition animale

Pour Martin Migonney et Jean-François Gaffey, « plus fort ensemble » est une conviction quotidienne. S.Bot/Pixel image

Le groupe Noriap réalise un chiffre d’affaires de 595,3 millions d’euros, avec une progression significative de la part nutrition animale.