Maïs

Semences de maïs : tensions sur la disponibilité au printemps

Selon la FNPSMS, le niveau de production de semences de maïs serait situé entre 70 % et 75 % des objectifs ; une situation qui devrait faire porter sur certaines variétés des risques de tensions en matière d’approvisionnement. Photo : Andrii/Adobe Stock

La production de semences n’aura pas échappé aux aléas climatiques extrêmes de cette campagne. Les voyants sont au rouge s’agissant de leur disponibilité pour la prochaine campagne, notamment en maïs. Mais le peu de visibilité concerne aussi la demande. Le contexte mondial pourrait bousculer les intentions de semis.

Une quasi-stabilité du plan de production en France avec 84500 ha

3229 agriculteurs multiplicateurs sont impliqués dans la production de maïs semence, mais ce nombre est en baisse de 5% en 2022. Photo : olivierguerinphoto

84500 hectares, c’est le programme de production de semences de maïs mis en place en France en vue de la campagne 2022-2023.

« Un chiffre qui marque une quasi-stabilité du plan de production France par rapport à 2021, et confirme la place de la France en tant que premier producteur européen de semences de maïs », indique Maize in France.

Frayssinet et Cérience misent sur la techno-semence

Les équipes commerciales et développement de Cérience ont été accueillies par l’entreprise Frayssinet au domaine des Fontanelles.

Cet été, Cérience et Frayssinet ont annoncé un partenariat stratégique pour la mise en marché des biostimulants Microsyr et Solizer, et de la technologie Insemo en enrobage. Si la culture de maïs est ciblée en priorité, d’autres espèces devraient suivre très prochainement.