Jean-Marc Petat

Agroécologie : un 6e pilier Carbone ajouté à la feuille de route

BASF Agro ajoute à sa feuille de route agroécologique un sixième pilier visant la neutralité carbone. Photo : BASF

Un an après le lancement de sa feuille de route agroécologique à horizon 2030, BASF France division Agro présente les premiers résultats concrets et annonce le renforcement de ses engagements, avec l’ajout d’un sixième pilier visant la neutralité carbone à horizon 2050.

Développer des itinéraires créateurs de valeur grâce à AgroPartners

BASF se dirige vers l’agroécologie avec une feuille de route construite autour de cinq piliers. CP : DR

BASF structure sa stratégie agroécologique avec une feuille de route qui comporte des objectifs mesurables. Par exemple, la firme prévoit de former au biocontrôle la moitié des TC de la distribution d’ici 2030. Le groupe proposera, dès le second semestre 2021, des formations par le biais de la chaire Bio4Solutions.

Accompagner le développement du biocontrôle

 L’ensemble des partenaires, académiques et industriels, de la chaire Bio4Solutions était réuni le 14 janvier au sein de l’Ensaia pour son lancement officiel. © H.Flamant/Terroir Est

L’Ensaia-université de Lorraine a officiellement lancé, le 14 janvier, une nouvelle chaire dédiée au biocontrôle, Bio4Solutions, en présence de l’ensemble des partenaires, académiques et industriels.

Le digital, les semences et le biocontrôle comme leviers de croissance

Photo : DR

Demain, l’agriculture biologique pourrait représenter 15 % des surfaces, l’agroécologie, créatrice de valeur : 35 %, et l’agriculture « conventionnelle » exportatrice : les 50 % restants. Une évolution importante qui demande aux fournisseurs d’adapter leur stratégie en conséquence.

Une stratégie d’innovation ouverte pour le biocontrôle

Le biocontrôle fait partie des axes prioritaires d’innovation de BASF. Les dirigeants les ont exposés lors de leur conférence de presse annuelle ce 28 septembre. © S.Bot/Pixel Image

Le biocontrôle est un des axes prioritaires d’innovation de BASF. La firme oriente sa recherche sur les micro-organismes, les substances naturelles et les produits de stimulation de défenses des plantes. La stratégie d’innovation s’appuie sur des partenariats avec des acteurs privés.

Un nouveau centre de recherche sur le biocontrôle et les TS

Le nouveau laboratoire de BASF est situé à Limburgerhof en Allemagne. Ce bâtiment est opérationnel depuis 2016 avec une quarantaine de collaborateurs dédiés à ces travaux. Photos : S.Bot/Pixel image

La stratégie de croissance de BASF passe par le développement de solutions associant la chimie et la biologie. C’est pourquoi la firme allemande a investi dans un nouveau bâtiment de 2300 m² dédié à la recherche dans le biocontrôle et les traitements de semences. Il est situé en Allemagne, et il est opérationnel depuis cette année.

Réduire l’exposition des phyto avec ezi-connect

BASF veut proposer le système ezi-connect à toute l’industrie des phyto afin d’avoir un outil commun. Photos : S.Bot/Pixel image

BASF a développé, avec un prestataire hollandais, ezi-connect, un système de remplissage du pulvérisateur en transfert fermé. Ainsi l’exposition de l’agriculteur aux produits phyto est supprimée pendant le remplissage et le nettoyage du pulvérisateur.