Frédéric Carré

Maximilien Carré devient directeur général

Après 28 ans en tant que président-directeur général du Groupe Carré, Frédéric Carré a décidé de passer la main officiellement à son fils Maximilien Carré. Photo : S.Bot/Média et Agriculture

Changement de directeur dans le groupe Carré ! Après 28 ans en tant que président-directeur général du Groupe Carré, Frédéric Carré a décidé de passer la main officiellement à son fils, Maximilien Carré, arrivé au sein du Groupe en 2016.

« La radicalité devient la norme »

Guihard/ Pixel Image/Frédéric Carré déclarait au colloque FC2A que toutes les stigmatisations actuelles deviennent insupportables.

Frédéric Carré est revenu sur les débats des États généraux de l’alimentation (EGA) lors du congrès FC2A qui a eu lieu à Paris le 30 novembre.

Préconiser les CEPP auprès des agriculteurs

Les CEPP auront un impact financier important s’ils ne sont pas produits par les distributeurs. Pour le groupe Carré, cela représente 153 000 CEPP. Photo : S.Bot/ATC

« Moins de 10 % des agriculteurs ne savent pas ce que sont les CEPP », indique Philippe Leclercq, directeur développement au groupe Carré.

Or, les CEPP auront un impact financier important s’ils ne sont pas produits par les distributeurs. Pour le groupe Carré, cela représente 153 000 CEPP.

L'agriculture, acteur clé de la bioéconomie

"La bioéconomie doit jouer sur la complémentarité des ressources et non pas les mettre en concurrence", estime Sylvie Brunel,géographe, économiste, écrivaine et professeur à la Sorbonne. Photo : H.Grare/Pixel Image

Le 2ème congrès de l’histoire de la FC2A Nord Est s’est tenu le 18 mai à Gérardmer (Vosges). Les invités ont échangé sur le thème de la bioéconomie devant un parterre de 200 participants. Grand témoin de la journée, Sylvie Brunel a dressé les bases de la bioéconomie

« Avoir des ambitions à l’exportation »

« En tant que président de la FC2A, je peux m’offusquer sur les controverses autour du canal Seine Nord. C’est quoi 5 milliards d’euros à l’échelle de l’Europe ! », souligne Frédéric Carré. ©S.Bot/Pixel Image

Le congrès de la FC2A s’est déroulé ce 24 novembre à Paris sur le thème de la création de valeurs pour le commerce agricole. Frédéric Carré, président de la FC2A a clôturé la matinée. Et comme à son habitude, il a fait passer quelques messages :

Mentalisme et céréales

Antoine Pissier, président de la FNA, Valérie Poncet, présidente de Négoce Centre-Est et Frédéric Carré, président de la FC2A. © I. Aubert/Pixel image

Inviter un magicien mentaliste pour parler de communication : c'est le pari qu'a osé Négoce Centre-Est pour son congrès 2017, qui a eu lieu le 8 juin dans le cadre original de l’hippodrome de Vichy (Allier).

Un partenariat entre le groupe Carré et l’Isa

Frédéric Carré (à droite), président du groupe éponyme et Christophe Fachon, directeur de l’Isa de Lille, ont signé un partenariat ce 31 mars. Photo : S.Bot/Pixel image

Le premier projet mené entre le groupe Carré et l’Isa de Lille porte sur l’étude de quatre outils : Farmstar, un drone, N-Tester et le conseil d’Agro-Conseil. L’objectif est de mettre en lumière l’impact de ces outils sur le cycle de l’azote dans le système sol/plante.

« Une organisation représentative avec 5 filières »

« Nous réitérerons nos demandes auprès du nouveau gouvernement afin que la FC2A soit intégrée dans les instances officielles du ministère », précise Frédéric Carré, président de la FC2A. Photo : S.Bot/Pixel image

Devant 450 personnes présentes au congrès de la FC2A1 qui s’est déroulé le 25 novembre, le président Frédéric Carré a rappelé l’arrivée de deux nouveaux membres au sein de la fédération : le Syndicat des pailles, fourrage et issues de céréales, et la Fédération nationale des légumes secs.

Le nouveau siège social inauguré

Actura occupe deux des trois niveaux du site, où sont désormais regroupés les 65 collaborateurs du groupe. Photo : Pashrash

Un mois après l’installation des salariés, Actura a officiellement inauguré son nouveau siège social à Blois en présence du conseil d’administration et des collaborateurs du groupe.

Le nouveau siège social d’Actura, situé à Blois, a été inauguré ce 17 novembre.

Entrée du fils de Frédéric Carré dans le négoce familial

Maximilien Carré, le fils de Frédéric Carré, arrivera dans le négoce familial au poste de chargé de missions. Photo : S.Bot/Pixel image

Maximilien Carré, le fils de Frédéric Carré, arrivera dans le groupe éponyme le 4 juillet prochain au poste de chargé de missions. Âgé de 27 ans, il a passé cinq ans dans le négoce chez Dreyfus à Genève.

« Il voulait rentrer dans l’entreprise familiale, je prends de l’âge et lui est en pleine force de l’âge », explique Frédéric Carré, P.-D.G. du groupe.

1er bilan de campagne : l’essentiel est préservé

Actura tenait sa première assemblée générale ce 25 mars. Photo : Actura

Six mois après son lancement, Actura a tenu sa première assemblée générale, sous la présidence de Frédéric Carré, ce 25 mars à Blois. 90% des entreprises du réseau étaient représentées pour cette première AG.

Fidéliser la jeunesse

La table ronde traitant des talents dans les filières agricoles et agroalimentaires lors du second congrès de la FC2A. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

« En musique, le talent se voit au premier coup d’œil », soufflait Guy Perier, chef d’orchestre et ancien responsable RH de la politique d’apprentissage du groupe L’Oréal, lors du second congrès du commerce agricole et agroalimentaire qui abordait la problématique « Des talents du commerce agricole, acteurs clés pour le dynamisme des entreprises patrimoniales ».

Actura dévoile ses ambitions

De gauche à droite, pour le lancement d’Actura : Jean-Baptiste Barbazanges (directeur réseau), Frédéric Carré (président), Xavier Bernard (vice-président), Éric Barbedette (directeur général). Photo : Actura

Résultat du rapprochement d’Agridis et de D’Clic validé le 2 octobre dernier, le nouveau Réseau Actura se positionne comme le deuxième acteur national en phyto et semences maïs, derrière AgriHub.

Assurer la pérennité de la profession

Le dossier sur la transmission des entreprises de négoce est l’une des priorités de la FNA. DR

Sur ces trois prochaines années, la FNA fait de la transmission d’entreprises de négoce une priorité pour des questions de pérennité de la profession et de maintien d’une alternative au système coopératif.