Euralis Semences

Naissance de Lidea : objectif croissance

Pierre Flye Sainte-Marie (à droite) et Pierre Pages, respectivement directeur général et président de Lidea, ont expliqué les ambitions de la nouvelle entité : favoriser la croissance. CP : Lidea

Lidea a été créée pour permettre une meilleure croissance. La nouvelle structure mise sur sa complémentarité dans l’offre produits avec sa gamme multi-espèces. Qui dit fusion dit mutualisation des moyens. En revanche, les différentes marques commerciales sont gardées.

Semences hybrides : un marché porteur mais concurrentiel

« Chaque année, Euralis investit 13 % de son CA dans la recherche et le développement, soit 22 millions d’euros », soulignent Denis Gonthier, directeur des opérations (à droite), et Jean-Pierre Dufourcq, directeur business development chez Euralis. © Euralis

Spécialisé dans la production de semences hybrides de maïs, tournesol, colza, soja et sorgho, Euralis Semences poursuit son développement, entre un marché mature sur l’Europe de l’Ouest et celui dynamique de l’Europe de l’Est.

10 % du marché colza espérés en 2016

Alain Baque, responsable marchés et produits Europe de l’Ouest pour Euralis Semences, dans un champ d'essais à Vatry, dans la Marne. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Lors des semis d’automne 2015, 1493000 hectares de colza ont été semés. La France étant le premier marché en semences certifiées, le taux de pénétration est donc important, avec 82,8%. Les hybrides ont enregistré une très forte hausse ces dernières années et représentent 89,1% des semences certifiées. Les lignées ne comptent que pour 7,5% du marché.

International et innovation: une stratégie payante

Pierre Pages, vice-président d'Euralis, s'est dit satisfait de la progression du chiffre d'affaires de différentes activités du groupe sur l'exercice 2014-2015. Photo : Euralis

Innovation, international et accompagnement des agriculteurs, trois axes stratégiques pour le groupe Euralis qui se satisfait de ses résultats 2014-2015. Les activités céréales, semences, agroalimentaire et jardinerie sont d’ailleurs en progression, malgré un contexte économique difficile.

Croissance et appétit de conquêtes

«Le chiffre d’affaires d'Euralis Semences a doublé en 6 ans, pour atteindre 170 millions d'euros en 2014, et nous prévoyons la même accélération d’ici 2020 » : C’est donc confiant que Philippe Saux, nouveau directeur g

Le résultat net progresse de 12 millions d’euros

Photo: Euralis. Christian Pèes (à gauche), président d'Euralis et Pierre Couderc, directeur général: "le pôle alimentaire s’appuie sur le potentiel de ses marques pour accélérer son retour à la croissance".

Un pôle agricole qui mise sur le “contrat de progrèsˮ pour soutenir ses adhérents. Un pôle semences toujours plus dynamique, avec notamment le lancement d’une nouvelle gamme de maïs. Un pôle alimentaire confronté à la crise économique. Bilan de la campagne 2012/2013 pour le groupe Euralis.