Euralis

Une filière kiwi chez Euralis

De gauche à droite, Cédric Brana, responsable du développement de la filière kiwi chez Euralis, Gilles et Anne-Laure Arramon. Photo : Euralis

En partenariat avec la Scaap kiwifruits de France, Euralis développe sa filière kiwi. Aujourd’hui, 120 adhérents sont prêts à se lancer dans ce projet de diversification et 40 d’entre eux ont déjà franchi le pas. 

« Veiller à ce que le pragmatisme l’emporte sur le dogmatisme »

Bernard Ader : « En anticipant, on peut mieux accompagner chacun de nos agriculteurs pour faire de cette PAC un atout pour la pérennité et le développement de son exploitation. » Photo : Euralis

Vice-président d’Euralis, Bernard Ader est aussi président de la commission Europe de La Coopération agricole et vice-président de la Cogeca. Il revient sur la manière dont ces instances ont su peser, en France et en Europe, dans les négociations de la nouvelle PAC. Il nous propose également son regard sur cette PAC et sur la façon dont Euralis entend accompagner ses adhérents pour se l’approprier.

« Une nouvelle fonction valorisante »

Quand Thomas Pouquet, conseiller d’exploitation chez Euralis a appris que sa coopérative a choisi le conseil, il a été surpris mais fier. Photo : Euralis

Euralis est partie d’une page blanche afin de proposer à ses adhérents une gamme dédiée au conseil. Les conseillers d’exploitation ont bénéficié d'un parcours de formation comprenant de l'e-learning, des séances en salle et du coaching sur le terrain. Thomas Pouquet, conseiller d’exploitation, nous explique son nouveau métier.

Développer 500 ha de panneaux photovoltaïques sur les toitures

Malgré un contexte compliqué, le chiffre d’affaires d’Euralis a progressé de 100 M€. Christophe Congues (à gauche) et Philippe Saux ont détaillé le net rebond de la performance économique du groupe coopératif. Photo : Euralis

Lors du point presse d'Euralis qui s’est déroulé ce 13 décembre, Christophe Congues et Philippe Saux sont notamment revenus sur les deux vocations de la coopérative : nourricière et de production d’énergie décarbonée. Le potentiel estimé est de 500 ha de panneaux photovoltaïques sur les toitures de ses adhérents.

44 M€ pour financer la recherche de nouvelles variétés avec Lidea

L'opération entre Euralis et BEI concerne le financement pour Lidea d’activités de recherche et développement liées à la création, à la production et à la commercialisation de nouvelles variétés de semences non OGM. Photo : kwanchaift/Adobe Stock

Le groupe Euralis et la Banque européenne d’investissement (BEI) annoncent la signature d’un accord de financement d’un montant de 44 M€. Cette opération concerne le financement pour Lidea d’activités de recherche, développement et innovation liées à la création, à l'enregistrement, à la production et à la commercialisation de nouvelles variétés de semences non OGM, en vue de leur utilisation dans l’agriculture.

La formation indispensable pour accompagner le changement de posture

Dès février 2020, Euralis a mis en place une équipe projet qui a permis de structurer des offres conseils en les testant auprès de 600 agriculteurs. Photo : O.Lévêque/Pixel6TM

Euralis a été l’une des premières, et l’une des rares coopératives, à faire le choix du conseil dans le cadre de la loi EGalim. Pour accompagner la transition des technico-commerciaux vers leur nouveau métier de conseiller d’exploitation, elle a misé sur la formation et le coaching. Elle a également doté ses équipes d’un outil digital permettant de sécuriser leurs préconisations et d’en mesurer la qualité.