Dephy

La Cour des comptes émet quatre recommandations

La Cour des comptes estime que les effets des plans Écophyto ne sont pas à la hauteur des objectifs fixés.

Face aux résultats Écophyto jugés très en deçà des objectifs fixés, la cour des Comptes émet quatre recommandations pour les ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique et solidaire.  

Écophyto : la distribution s’implique

Pour les groupes Dephy, un des enjeux est d’accentuer le transfert des pratiques au-delà des agriculteurs impliqués dans les réseaux. CP : O.Lévêque/Pixel6TM

Si les coopératives et négoces ne figurent pas en première ligne dans les groupes Dephy Ferme, ils prennent davantage leur part dans les groupes 30 000 du plan Écophyto II. L’enjeu est maintenant d’échanger sur les bonnes pratiques avec le maximum de producteurs.

Bientôt de nouveaux outils sur le site

« Il y aura prochainement un mini-site Dephy dans lequel on donnera davantage de visibilité aux résultats du réseau », détaille Philippe Delval. © S.Bot/Pixel Image

De nouveaux outils seront développés sur le site Internet d’Ecophytopic. C’est ce qu’a annoncé Philippe Delval de l’Acta et animateur d’Ecophytopic lors de la 6e conférence sur les moyens alternatifs de protection pour une production intégrée, qui s’est déroulée à Lille le 21 mars.

Raisonner le couvert comme une culture

Visite d'une plateforme d'un agriculteur Dephy organisée par Négoce Nord-Est. Photo : DR

Agriculteurs, négociants et conseillers se sont réunis le 6 décembre pour échanger sur le thème des cultures intermédiaires et du sol, dans le Montreuillois. Une demi-journée organisée par le réseau Dephy Négoce Nord-Est et le semencier DSV.

Euralis vigne se réengage dans le réseau Dephy

Dix propriétés viticoles girondines sont maintenant engagées dans le réseau Dephy d'Euralis. Photo : R. Poissonnet/Pixel image

S’engager dans le réseau Dephy, une démarche qui n’est pas courante chez les distributeurs, elle est plutôt (dé)laissée aux chambres d’agriculture. Pourtant, Euralis est engagé dans cette démarche depuis 2012 avec huit propriétés viticoles situées en Gironde dans l’Entre-deux-Mers.

Biocontrôle : 89% des conseillers intéressés

Antoine Pineau, Méryll Pasquet, Antoine Bonhomme (Invivo AgroSolutions) et Benoît Chorro (Corea, AAA).

Emmanuelle Soubeyran, du ministère de l’Agriculture, a ouvert la conférence de presse d’InVivo relative à B Motived: ce réseau d’expérimentation à grande échelle sur l’utilisation des produits de biocontrôle en grandes cultures a été mis en place voilà un an, via avec 56 coopératives.