CAL

Les nouvelles filiales machinismes se nomment Mecavista et ManutOne

Manut One, la filiale dont le nom de code était « New JCB » rassemble l’activité télescopique de marque JCB. Photo : Jean-Luc Masson

À l’occasion de la validation de la double filialisation de l’activité machinisme de la Cal, les noms des deux nouvelles entreprises ont été révélés. Mecavista pour toutes les marques dont John Deere ; Manut One pour les télescopiques JCB. 

Trois présidents de coopératives face à la PAC

Jérôme Calleau, président de Cavac, Pierre-Yves Simonin, président de la CAL, Didier Lenoir, président de Dijon Céréales. Photos : Cavac/Jean-Luc Masson/Dijon Céréales

Jérôme Calleau, Pierre-Yves Simonin et Didier Lenoir, respectivement président de Cavac, de CAL et de Dijon Céréales, livrent pour « Circuits Culture » leurs visions de la future PAC, les conséquences attendues sur leur territoire et les évolutions qui les inquiètent.

Pierre-Yves Simonin élu président

Pierre-Yves Simonin, président de la CAL : « Garantir un prix minimum en cohérence avec le coût de revient sur les exploitations ». Photo : Jean-Luc Masson

Agriculteur à Lupcourt et Bure, Pierre-Yves Simonin prend les rênes de la Coopérative Agricole Lorraine, à l’heure de la révolution qui s’enclenche pour le pôle végétal et le machinisme. Pour lui, la CAL doit se positionner sur la gestion du risque qui devient de plus en plus prégnante sur les exploitations. Rencontre.

Transformer le pôle végétal et le machinisme

Éric Chrétien (directeur général), Jean-Paul Marchal (président), Jean-Marc Oudot et Bruno Colin (vice-présidents). Photo : Jean-Luc Masson/Le Paysan Lorrain

Le changement de modèle économique nécessaire s’enclenche à la CAL. La transformation va porter sur le pôle végétal et celui du machinisme. Avec une montée en puissance en 2022.

Lorraine : une récolte décevante

La pluviométrie estivale a retardé et entrecoupé la moisson en Lorraine. Photo : Image'in/Adobe Stock

Si au 15 juin, l’aspect des cultures était prometteur, la pluviométrie des mois de juillet et août a impacté la qualité.

De l’engrais stocké au cœur de la zone Terialis

Le stockage de Neuves-Maisons est dimensionné pour accueillir 3 900 tonnes de solution liquide et 7 500 tonnes d’engrais solide. Il permet d’ensacher 1 500 tonnes à l’abri et 1 500 tonnes en extérieur dans des big bags. CP : DR

Le nouveau site de stockage des engrais de l’union de coopératives Terialis, sorti de terre en bordure de l’eau, sur la Moselle canalisée, irriguera progressivement toute la zone de chalandise de la coopérative agricole Lorraine (Cal) et le sud de celle d’Emc2. Sa montée en puissance opérationnelle va s’effectuer en deux mois.

Epilor diversifie son activité

Epilor réceptionne et trie 175 000 quintaux de semences chaque année, de céréales à paille, protéagineux et désormais trèfle violet. Photo : H.Grare/Pixel Image

Créée en 1984 à l’initiative de la CAL, Lorca et le GPB, la station de semences Epilor située à Dieulouard (54), a pour objet le tri, la protection et l’ensachage des semences multipliées par les adhérents des trois coopératives.

Des charges de fonctionnement réduites de 3 M€

Jean-Paul Marchal, président de la Cal, a rappelé les grandes lignes de l’union de moyens Terialis. Photo : Jean-Luc Masson

La moisson 2016, une des pires vécues en Lorraine, a donné du fil à retordre à la Coopérative Agricole Lorraine, dont tous les secteurs affichent une baisse d’activité. La maîtrise des charges et la recherche d’économie ont toutefois permis de terminer l’exercice positivement en redistribuant 1,4 M€ aux adhérents.

La Cal et EMC2 jouent l'union

Philippe Mangin, Jean-Paul Marchal, Éric Chrétien et René Bartoli ont dévoilé le logo de Terialis, le 18 juillet, devant la presse. Photo : Jean-Luc Masson

En pleine moisson, la Cal et EMC2 ont annoncé, le 18 juillet, la naissance de leur union de coopératives, destinée à mettre en commun des moyens. Sur le faire-part de Terialis, le nom de baptême de la nouvelle entité, la promesse d'une amélioration des performances au service des adhérents, céréaliers et éleveurs du Grand Est.

Bilan d'étape "Lorraine 2025"

Éric Chrétien, directeur général de la Cal, a dressé le bilan d'étape du projet "Lorraine 2025" à l'occasion des assemblées de section 2016. Photo : JL Masson/Le Paysan lorrain

Au beau milieu d’une campagne céréalière problématique, la Coopérative agricole lorraine a présenté les résultats de 2015-2016, campagne marquée par des rendements historiques.