Céréales

Nouveau silo au Vernet : « Un emplacement stratégique »

Avec une capacité de 1600 tonnes, le silo réceptionne 8 espèces différentes simultanément. Un agrandissement est prévu pour atteindre 10000 tonnes d’ici 2 ans. Photo : Arterris

Le nouveau silo d’Arterris, situé au Vernet en Haute-Garonne, dispose d’une capacité de stockage de 1600 tonnes. D’ici à 2 ans, le groupe coopératif envisage de l’agrandir pour atteindre 10000 tonnes.

Arterris a inauguré début avril son nouveau site du Vernet (31) en présence d’une cinquantaine d’adhérents.

Datacrop : anticiper la qualité et la quantité des récoltes

Datacrop fournit des informations aux traders et aux metteurs en marché de grains afin de prendre leurs positions.

Agrosolutions commercialise désormais Datacrop, un modèle de prévisions de rendement. Celui-ci prédit les volumes et les qualités des récoltes. Il a été testé depuis deux ans par l’équipe trading d’InVivo. "Nous sommes en capacité de le développer sur le marché", souligne Antoine Poupart, directeur général d’Agrosolutions.

« Nous avons tous les atouts pour réussir »

« L’agriculture souffre mais nous avons tous les atouts pour réussir », a déclaré Jean-Claude Virenque, président d’Unicor lors de l’AG de la coopérative. Photo : Volonté Paysanne

À l’occasion de son AG qui s’est déroulée le 31 mars dernier, le groupe Unicor a présenté le bilan de son exercice 2016. Le chiffre d’affaires est en progression de 2005 K€.

Rester local et proche des adhérents

Bertrand Besse focalise son action et celle de ses équipes sur la proximité avec les adhérents. Photo : N.Heyberger/Pixel image

« Pour une agriculture de proximité », telle est la devise de la Cascap. Pour cela, le bureau revendique un modèle coopératif qui se focalise sur ses métiers de base : la collecte et l’appro. Par exemple, avec son contrat Optimum, la Cascap rémunère en moyenne 5 à 10 €/t de plus qu’un contrat acompte classique.

« Être rentable dans un contexte concurrentiel »

« Quand la logistique de l’Ukraine va atteindre nos standards, elle gagnera en compétitivité », évoque Jean-François Lépy, directeur de Soufflet Négoce. Photo : S.Bot/Pixel image

Lors du congrès de la FC2A, Jean-François Lépy, directeur de Soufflet Négoce, a rappelé la nécessité de travailler ensemble à la qualité des blés français dans un objectif d’exportation :

Bayer lance sa gamme « ii »

L'équipe de présentation du double SDHI de Bayer CropScience France : Jean-François Delorme, Fabienne Pouliquen, Constance Tuffet, Stéphane Carbonne. Photo : A.Lambert/Pixel image

Bayer CropScience France revendique un quart de parts de marché en fongicides T2 sur blé avec sa gamme XPro. Avec sa nouvelle gamme combinant deux SDHI au prothioconazole, le groupe mise sur 35% pour la prochaine campagne.

Céréales : de nouveaux herbicides et fongicides pour 2017

BASF, Certis, Dow, FMC et UPL devraient obtenir prochainement de nouvelles homologations d’herbicides et fongicides céréales. Photo : S.Bot/Pixel image

Les firmes phyto attendent des AMM pour de nouveaux produits phyto en céréales. Certaines devraient être délivrées dans les prochaines semaines. L’objectif est de commercialiser ces produits pour la prochaine campagne de printemps.

BASF : une progression de 280000 ha pour Xemium

Dominique Jonville (à gauche) et Jérôme Tournier, responsables céréales chez BASF, ont dressé le bilan du marché des fongicides céréales 2015-2016 et les perspectives pour 2016-2017. Photo : S.Bot/Pixel image

En 2016, la protection fongicide en blé a généré 20 q/ha, et 64% des gains de rendement obtenus sont le fait du T2. Ce sont les chiffres avancés par Dominique Jonville et Jérôme Tournier, responsables céréales chez BASF lors du bilan fongicides céréales de 2015-2016.