Bioline

Bioline Insurance change de nom pour Atekka

Antoine Poupart, directeur de Bioline Insurance, a présenté le nouveau nom Atekka.

Lancée il y a trois ans, l’offre assurance d’InVivo, Bioline Insurance, souhaite aujourd’hui aller plus loin et être mieux identifiée, comme évoqué lors de la table ronde sur la néo-assurance organisée par Bioline ce mardi 21 septembre.

Openfield veut ouvrir une nouvelle voie de l’agriculture

Au travers d’Openfield, Bioline veut proposer un ensemble de solutions pour ouvrir « la 3e voie de l’agriculture ». Photo : Mathieu Lecourtier/Média&Agriculture

Le premier Salon Openfield s’est déroulé le 22 juin 2021 à Milly-la-Forêt, présentant une plateforme de 20 ha où huit thématiques sont étudiées durant la campagne agricole en cours.

Le lâcher mécanisé des trichogrammes en test chez Oxyane

Ce quad rehaussé permet d'épandre les trichogrammes dans les maïs de plus de 1,30 m à haute vitesse. Photo : I. Aubert/PIxel6TM

Début juin, les agriculteurs de la plaine de Lyon ont pu voir un petit véhicule haut sur pattes foncer à 20 km/h dans les maïs. Tous les 20 mètres, elle largue une petite boîte en carton depuis un réservoir accroché à l’arrière.

« Une force de vente augmentée »

« L’objectif de la 3e voie de l’agriculture déployé par Bioline est de pouvoir répondre aux attentes des consommateurs et des citoyens, en remontant la filière, et cela sans opposer les différents types d’agriculture », indique Jean-Sébastien Bailleux.

Depuis ce 1er mars, Jean-Sébastien Bailleux est directeur de Bioline France. Il a été remplacé au PPA par Rodolphe Coquillard en tant que directeur opérationnel. L’ambition de cette nouvelle structure, créée en juillet 2020, est d’être l’un des leaders dans la transformation agricole au service de la transition alimentaire en proposant des solutions qui répondent aux critères de la 3e voie de l’agriculture. Jean-Sébastien Bailleux compte sur son équipe de 55 personnes pour relever ce défi. 

Un chiffre d’affaires de 5,1 Md€ pour InVivo

Le pôle trading d'InVivo réalise un chiffre d’affaires consolidé de 1,23 Md€.

InVivo dresse le bilan de ses activités pour l’exercice 2019-2020 dont la clôture a été décalée à fin septembre pour être plus en phase avec la saisonnalité de ses activités. Les comptes de cet exercice, d’une durée exceptionnelle de 15 mois, ne seront sont soumis à l’approbation de l’AG qui se déroulera le 28 avril prochain.

Biosolutions : se développer sur de nouveaux marchés

« Nous recherchons au plan mondial des entreprises cibles qui nous permettraient d’accéder à d’autres technologies, d’autres cultures et d’autres marchés à l’international », évoque Ludwik Pokorny, directeur de Bioline AgroSciences.

« Le marché mondial des biosolutions (produits de biocontrôle et biostimulants) est de 2,5 à 3 milliards d’euros, avec une croissance estimée entre 15 et 20%, indique Philippe Hamelin, directeur du pôle semences et biosolutions chez InVivo Agriculture. Notre rôle est de trouver et de pousser les biosolutions pour l’avenir. »