Agora

La collecte d’Agora est proche de celle de 2018

La moisson 2020 reste très hétérogène pour les adhérents d'Agora. Photo : DR

Comme pour beaucoup de distributeurs, la récolte 2020 au sein d’Agora est marquée par la forte hétérogénéité des rendements. Ils peuvent varier du simple au double entre régions (Oise, Nord, Val-d’Oise, Eure) mais aussi au sein même des exploitations agricoles.

La distribution s’y met aussi

CP : surachat/Adobe Stock.

Les coopératives et les négoces prennent la parole pour parler positivement de l’agriculture. Zoom sur quatre initiatives, individuelles ou collectives, qui ont le mérite de mettre en lumière
le travail fourni par les distributeurs : le programme Vert l’avenir du Naca, l’Agora des collèges, une participation de Vaesken à un débat citoyen et la création des Silos de Goujon, tournés sur la communication.

 

La communication au cœur des missions

CP : Lightfield studios/Adobe Stock

Pour certains, la communication n’est pas nécessairement la priorité des missions que l’on délègue aux distributeurs. Mais les choses bougent, fini le temps du « pour vivre heureux vivons cachés ». La communication, c’est un service que l’on apporte à son adhérent, c’est créer du lien entre le monde agricole et le reste de la société. Mais il ne s’agit pas d’avoir une stratégie tous azimuts, il faut agir par anticipation, dans un état d’esprit d’ouverture et de pédagogie.

« Avoir l’état d’esprit positif dans son quotidien »

« Il est très facile aujourd’hui d’être pessimiste, introduit Laurent Jupin. Développer l’audace et cet optimisme demande de la discipline. » Photo : DR

Pour clôturer son assemblée générale en 2019, Agora a souhaité sortir du cadre habituel de l’expert agricole en invitant Laurent Jupin, consultant et magicien. Pendant une heure, il a allié son métier de consultant en management et sa passion pour la magie.

Aborder sereinement son changement de modèle

Thierry Dupont (à gauche) et Jean-Xavier Mullie, respectivement président et directeur d’Agora ont expliqué lors d’un point presse, qui s'est tenu avant leur AG du 12 décembre, leur changement de modèle économique. Photo : S.bot/ATC

Grâce à ses bons résultats, Agora revoit son modèle économique et envisage sereinement ce changement. La coopérative prévoit de baisser de 10% la marge sur les phyto, ce qui correspond au montant de son résultat net. Agora accompagnera ses adhérents pour diminuer leur recours aux produits phyto. Elle a dissocié le conseil du produit.

« Demain, la valeur sera dans le conseil »

Pour faire émerger des idées nouvelles, Agora s’est appuyée sur des groupes de travail composés d’adhérents et d’opérationnels de la coopérative. CP : DR.

La coopérative Agora est aux côtés de ses adhérents dans la recherche de nouveaux modèles économiques. De plus, elle prévoit de digitaliser sa relation commerciale par le biais d’une plateforme digitale. D’ici trois ans, la coopérative espère qu’une grande partie de son chiffre d’affaires sera générée par ce portail e-commerce. La priorité est que les technico-commerciaux passent du temps sur l’accompagnement.

Pas de fusion mais des partenariats renforcés

Suite à des rumeurs qui circulaient sur un éventuel projet de fusion avorté entre Agora et Valfrance, Thierry Dupont, président d’Agora répond qu’il n’en a jamais été question. Photo : S.Bot/ATC

Suite à des rumeurs qui circulaient dans la campagne des Hauts-de-France sur un éventuel projet de fusion avorté entre Agora et Valfrance, Thierry Dupont, président d’Agora, répond :

Percée dans le e-commerce prévue pour 2019

Thierry Dupont, président de la coopérative Agora (à gauche), et Jean-Xavier Mullie, directeur général, annoncent que la coopérative entend digitaliser le business agricole en créant un site Internet de e-commerce. CP : Lucie Debuire

La séparation de la vente et du conseil pousse la coopérative à revoir sa stratégie. Agora compte se lancer dans le e-commerce tout en gardant son expertise en agronomie.

Transmettre la passion du métier d’agriculteur aux 750 Agricurieux

Plus de 700 participants ont répondu présent à la dernière étape de l’Agora des collèges qui s’est déroulée le 8 juin dernier à la soirée des Agricurieux. CP : DR

Clap de fin pour l’Agora des collèges avec la journée des Agricurieux. Après une année scolaire où collégiens, salariés et adhérents de la coopérative ont beaucoup échangé ensemble, tout le monde s’est donné rendez-vous le

Vers une disparition du métier de technico-commercial

Une séparation capitalistique de la vente et du conseil des phyto aura des impacts directs sur le métier des technico-commerciaux. CP : Image’in/fotolia

 

Une séparation capitalistique de la vente et du conseil des phyto aura des impacts directs sur le métier des technico-commerciaux. Quelles sont leurs craintes et comment appréhendent-ils cette éventualité ? Réponse avec trois TC de la distribution.

 

La coopérative à la rencontre des collégiens

Dorine Poncet, technicienne chez Agora, et Fabrice Plasmans, agriculteur échangent sur l’agriculture auprès d’une classe de 4e du collège de Montsoult (95). Photo : S.Bot/Pixel image

La coopérative Agora a créé l’opération l’Agora des collèges pour communiquer de façon positive sur l’agriculture auprès de collégiens.L’objectif est de créer du lien entre les jeunes et le monde agricole. Ainsi, chaque binôme, composé d'un salarié et d'un adhérent d’Agora, parraine une classe de 4e ou de 3e.

Le chargement se doit d’être efficace

L’une des deux variables qui permet d’améliorer la logistique vers les silos  portuaires est d’optimiser le ratio temps/volume chargé des personnes  responsables des expéditions dans les silos. © S. Seysen/Pixel image

Visibilité limitée à un mois à peine, difficulté de contractualiser avec les transporteurs et concurrence d’autres activités sont autant d’obstacles rencontrés par les organismes stockeurs pour l’export des céréales. La logistique s’en trouve affectée mais elle doit pourtant se rendre plus efficace encore.

Un chiffre d’affaires en hausse de 2%

Vertdis a annoncé lors de sa convention annuelle la bonne performance de ses 137 magasins Gamm vert. ©Vertdis

À l’occasion de sa convention annuelle, le 17 janvier, Vertdis a annoncé un chiffre d'affaires 2017 de 210 M€, en croissance de 2%. «L’engouement pour le jardin d’intérieur, le mini potager et la décoration de jardin ont compensé la stabilité des végétaux d’extérieur», précise le communiqué de presse.

« Résister à la tempête grâce aux fonds propres »

Agora a surmonté la tempête de 2016 grâce à ses fonds propres importants et à des économies. C’est ce qu’ont expliqué Jean-Xavier Mullie (à gauche), directeur général d'Agora, et Thierry Dupont, président d'Agora. ©S.Bot/Pixel Image

«Rendez-vous en terre inconnue», c’est ainsi qu’a nommé Jean-Xavier Mullie, directeur général d’Agora, lors de l’assemblée générale du 12 décembre, le bilan de l’exercice 2016-2017.

La modernisation de ses silos se termine

Le site de Roye-sur-Matz a été complètement rénové.

Avec la modernisation du silo de Roye-sur-Matz, qui a demandé deux ans de travaux, la coopérative Agora possède l’un des outils les plus modernes.

Près de 700 agriculteurs aux visites d’Easi’Nov

Les agriculteurs d’Agora et de Valfrance ont pu découvrir début juin les thèmes portés par Easi’Nov. © Valfrance

Les visites des plateformes d’essais du mois de juin ont été l’occasion, pour Agora et Valfrance, de présenter pour la première fois à leurs adhérents respectifs les différents thèmes portés par Easi’Nov.

Accompagner les agriculteurs sur le bas volume

« Peu de personnes peuvent conseiller les agriculteurs sur le bas volume, indique Luc Vandeputte, responsable du service agronomique d’Agora. Et les agriculteurs sont demandeurs. C’est donc à la coopérative de s’adapter à leurs besoins afin de maintenir une bonne relation avec eux. À défaut, ils se rapprocheront d’autres organismes. » Photo : DR

Depuis 5 ans, Agora réalise des essais en bas volume et accompagne les agriculteurs sur cette technique. Les 22 technico-commerciaux de cette coopérative ont été formés par Agri-Conseil.

Des résultats au vert et une redistribution de 2 M€

Le résultat financier d’Agora est d’un million d’euros. Il a été redistribué en complément de prix. Photo : S.Bot/Pixel image

Tous les indicateurs de l’exercice 2015-2016 sont au vert pour Agora. Ainsi, la coopérative passera le cap de la récolte 2016 avec sérénité. Afin d’accompagner ses adhérents, elle ristourne deux tiers du résultat aux adhérents et remonte un tiers en fonds propres.