Adama

Pas de rupture de l’activité

« Le confinement n’a pas eu d’impact significatif sur notre activité », assure Emmanuelle Clin, responsable communication chez Adama.

Un portefeuille enrichi d’une quarantaine de produits

« Le portefeuille actuel de Nufarm sera enrichi avec des produits de marque reconnus et molécules importants, tels que le prochloraze, le trinexapac et plusieurs mélanges à base de tébuconazole », précise Lionel Orcel, directeur de Nufarm France. © S.Bot/Pixel image

Nufarm a racheté des produits à Adama, FMC et Syngenta. Ainsi la société australienne complète sa gamme avec une quarantaine de produits pour la France. Il s’agit de produits à base de sulfonylurées anti-dicotylédones, de florasulam, de prochloraze, de trinexapac et de tébuconazole.

 

 

Adama renforce son offre et confirme son modèle

Adama assure la mise en marché, dès cette campagne, entre autres, des solutions Amistar® Xtra et Priori® Xtra (fongicides multi-cultures). © C.Milou/Pixel Image

Le rachat de Syngenta AG par ChemChina permet un renforcement de l’offre produits d’Adama, qui maintient par ailleurs un business model distinct de celui de Syngenta. Selon Adama filiale du groupe chinois, la transaction n’entraîne de changement ni pour la distribution française, ni pour les agriculteurs.

Les nouveautés présentées en arbo et vigne

Une centaine de techniciens de la distribution et de la prescription ont découvert les résultats d’expérimentation d’Adama en vigne et arboriculture. Photo : DR

Adama a fait visiter, sur l’ensemble du territoire national en juin et juillet 2017, ses parcelles d’expérimentation en vigne et en arboriculture à plus d’une centaine de techniciens de la distribution et de la prescription. Dans le sud-est de la France, ces visites ont été l’occasion de découvrir le nouvel herbicide de prélevée vigne qui sera lancé lors de la prochaine campagne 2017-2018.

Qu’adviendra-t-il de l’isoproturon ?

Jean-François Barot, chef marché herbicides chez Adama : « L’isoproturon n’est pas bien référencé au niveau des examens tox et écotox, ce sera donc très difficile de le faire réhomologuer ». Adama

La Commission européenne doit se prononcer d’ici le 30 juin 2016 sur la réhomologation de l’isoproturon. Déjà limitée en Angleterre et Allemagne, la famille des urées substituées (C2) pourrait l’être également en France.

« Mieux appréhender la chaîne logistique »

Pour la campagne 2015, Adama revoit sa politique commerciale. Objectif, gagner en lisibilité et en simplicité pour mieux optimiser la chaîne logistique.