Rhône-Alpes

Le chanvre, nouvelle culture proposée par la Maison François Cholat

Les résultats de la première campagne seront dépouillés prochainement. Photo : Maison Cholat

Avec son projet de filière chanvre, la maison François Cholat propose une culture aux nombreux atouts : agronomiques, économiques, environnementaux. Des points forts que les technico-commerciaux sont chargés de mettre en avant auprès des agriculteurs. Objectif ? Contractualiser 600 ha pour cette campagne.

Une chanvrière en Isère pour 2023

IFT nul, dose d'azote réduite, puits de carbone... le chanvre possède de nombreux atouts environnementaux. Photo : I. Aubert/Pixel6tm

Avec 200 ha semés ce printemps, la maison François Cholat a posé les bases d’une filière chanvre en Nord-Isère. Une chanvrière doit voir le jour dès 2023 à Morestel, afin d’effectuer la première transformation.

L’agronomie expliquée aux enfants

Les enfants ont pu toucher du doigt (au sens propre) les fondamentaux de l'agronomie. Photo : F. Roux/Eurea

La plateforme technique de Loire Auvergne Agro consacrée aux fourrages a accueilli des agriculteurs, des étudiants en agriculture… et des enfants scolarisés dans les écoles voisines. L’occasion de sensibiliser la jeune génération à l’agronomie.

Une usine de trituration de soja en projet en Isère

La future unité de trituration produira du soja local, non OGM. Photo : MD Guilhard/Pixel6TM

Soja local, photovoltaïque, jardin des terroirs... La coopérative Oxyane travaille à de nombreux projets pour apporter de nouvelles sources de revenus à ses adhérents.

Des haies replantées grâce à un partenariat de filière

Les représentants de McDonald's, d'Oxyane et des autres partenaires ont planté cinq chênes au bord d'une parcelle de blé CRC. Photo : I.Aubert/Pixel6tm

Si vous mangez au McDo, il y a une chance sur sept que votre pain provienne des blés de la coopérative Oxyane. Cette relation passe par différents contrats : la coopérative vend des blés CRC à un meunier, qui lui-même fournit la farine au fabricant de bun’s pour McDonald’s. Fait marquant, depuis quelque temps, les différents maillons ont commencé à échanger entre tous et non seulement deux à deux.

Agri Sud-Est Centre distribue les robots de Naïo

Gauthier Thevenon (à gauche) est le premier client de Mathis Liogier (Agri Sud-Est Centre) dans la Loire. Photo : I. Aubert/Pixel6TM

Le groupe coopératif Eurea ajoute une corde à son arc avec la distribution des robots de Naïo Technologies, avec sa filiale AgriSud-Est Centre. L’objectif est de proposer de nouvelles technologies à ses clients de Loire et Haute-Loire et de les accompagner dans la robotisation.

Prêts pour le lancement de la démarche bas-carbone

La plantation de haies fait partie des mesures de séquestration du carbone. Photo : C. Waligora

Apporter de la valeur ajoutée à ses adhérents est le leitmotiv chez Oxyane. Dernière initiative en date : aider les agriculteurs à diminuer leur sensibilité au changement climatique, tout en valorisant leur démarche. Le principe ?

Le lâcher mécanisé des trichogrammes en test chez Oxyane

Ce quad rehaussé permet d'épandre les trichogrammes dans les maïs de plus de 1,30 m à haute vitesse. Photo : I. Aubert/PIxel6TM

Début juin, les agriculteurs de la plaine de Lyon ont pu voir un petit véhicule haut sur pattes foncer à 20 km/h dans les maïs. Tous les 20 mètres, elle largue une petite boîte en carton depuis un réservoir accroché à l’arrière.

Création d'Oxyane solaire pour installer 8 MWc

Le président d'Oxyane, Thierry Josserand (au centre), est entouré par Georges Boixo, directeur, et Jean-Yves Colomb, président délégué (à droite). Photo : Oxyane

Malgré le contexte Covid-19, les dirigeants d’Oxyane sont satisfaits de leur premier exercice après la fusion Dauphinoise-Terre d’Alliances. Parmi leurs projets : développer la production d'énergie photovoltaïque pour un objectif de 8 MWc.

La Coopération Agricole mise sur la formation

Jean-Claude Darlet et Patrice Dumas renouvellent la convention pour trois ans.

Mardi 27 octobre, à Lyon, La Coopération Agricole et Vivea ont signé le renouvellement pour trois ans de leur convention. Cette dernière est actualisée au contexte de transition agroécologique.

Agri-éthique ou le succès d’une filière vertueuse

De gauche à droite : Baptiste Bernard (groupe Bernard), Karine Forest (minoterie Forest), Frédéric Geneste (groupe Bernard), et Barthémy de Gove (agri-éthique) ont réuni leur filière agri-éthique le 21 septembre. CP : I. Aubert/Pixel6TM

Ils sont 55 producteurs de blé cette année, peut-être seront-ils encore davantage l’an prochain ? C’est bien ce à quoi travaillent Karine Forest, directrice de la minoterie Forest, Baptiste Bernard et Frédéric Geneste, du groupe Bernard, et tous les membres de la filière agri-éthique lancée depuis 2017 entre l'Allier, l'Ain et la Saône-et-Loire.

Première présentation officielle de la coopérative Oxyane

Les dirigeants d'Oxyane préparent un plan stratégique pour l'automne. De gauche à droite : Mathieu Staub, Georges Boixo, Thierry Josserand et Jean-Yves Colomb. CP : DR

Après validation par les adhérents des coopératives Dauphinoise et Terre d'Alliances en janvier dernier, la naissance d’Oxyane a été autorisée ce 30 juin 2020 par l'Autorité de la concurrence, avec rétroactivité au 1er juillet 2019. Pesant environ 630 M€ de chiffre d’affaires, cette coopérative moyenne pour la France sera la plus grosse de la région Rhône-Alpes.

Optimisme mesuré sur l'impact de la crise

La coopérative Terre d'Alliances espère un impact minime de la crise sur ses résultats 2019/2020. CP : DR

Comme toutes les entreprises, Terre d'Alliances a vu ses activités impactées par la crise du coronavirus. Il a fallu, par exemple, organiser le télétravail dans les services administratifs et revoir l'organisation du travail pour permettre la mise en place de consignes sanitaires.

Covid-19 : priorité à l'agricole

Les agriculteurs sont dans les parcelles et la coopérative Dauphinoise se mobilise pour les approvisionner. Photo : DR

Pendant la crise du Covid-19, l'activité agricole continue. C'est même un gros pic d'activité. Aussi, dès le début du confinement, la coopérative Dauphinoise a souhaité continuer à apporter ses services à ses adhérents.

Eurea lance Gourmélia, sa marque alimentaire

Bertrand Relave (directeur d'Eurea) et Christophe Chavot (président) présentent la nouvelle marque alimentaire du groupe. CP : DR.

Elle s'appelle Gourmelia et identifiera désormais les farines et les lentilles produites par le groupe coopératif Eurea. En gestation depuis l'an dernier, la nouvelle marque alimentaire a été lancée ce jeudi 4 décembre, au Gamm vert de Villars (Loire), dans la couronne stéphanoise.