Midi-Pyrénées

Un résultat net de 1,1 M€

Denis Simon (à gauche) et Jean-Claude Virenque, respectivement directeur général et président d’Unicor, ont présenté un exercice 2017 encourageant pour le groupe coopératif. Photo : DR

300 personnes ont assisté à l’assemblée générale d’Unicor le 30 mars dernier. Le groupe coopératif a présenté un exercice 2017 « encourageant » avec un chiffre d’affaires de 347 millions d’euros et un résultat net de 1,1 M€ en hausse de 240 %.

Trois nouveaux GIEE pour développer les légumineuses

Les 3 GIEE portés par Qualisol ont pour objectif commun de développer les légumineuses. © DR

Qualisol poursuit son engagement dans les approches collectives à travers trois nouveaux groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE). Ils ont pour objectif commun de développer les légumineuses, et plus particulièrement les espèces à destination de l’alimentation humaine à l’image du pois-chiche, de la lentille et du haricot.

Moisson : des rendements corrects au final

Arterris enregistre une récolte satisfaisante en blé tendre avec des rendements dans la norme. © N. Chemineau/Pixel image

Arterris dresse un premier bilan sur la collecte d’été : blé dur, blé tendre, céréales fourragères et protéagineux, colza. Malgré des conditions climatiques peu favorables cette année, les rendements annoncés comme décevants s’avèrent finalement corrects.

« Nous avons tous les atouts pour réussir »

« L’agriculture souffre mais nous avons tous les atouts pour réussir », a déclaré Jean-Claude Virenque, président d’Unicor lors de l’AG de la coopérative. Photo : Volonté Paysanne

À l’occasion de son AG qui s’est déroulée le 31 mars dernier, le groupe Unicor a présenté le bilan de son exercice 2016. Le chiffre d’affaires est en progression de 2005 K€.

Rester local et proche des adhérents

Bertrand Besse focalise son action et celle de ses équipes sur la proximité avec les adhérents. Photo : N.Heyberger/Pixel image

« Pour une agriculture de proximité », telle est la devise de la Cascap. Pour cela, le bureau revendique un modèle coopératif qui se focalise sur ses métiers de base : la collecte et l’appro. Par exemple, avec son contrat Optimum, la Cascap rémunère en moyenne 5 à 10 €/t de plus qu’un contrat acompte classique.

Les CAP se forment à l’agriculture de précision

Après la théorie, les CAP d'Agrosud sont passés à la pratique, GPS en main. Photo : Agrosud

En 2015, Agrosud Développement consacrait ses journées techniques aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) au service de l’agriculture. Une thématique qui a suscité l’intérêt des conseillers agronomiques préconisateurs (CAP) du réseau, comme l’explique Marie-Laurence Havard, responsable qualité-sécurité-environnement chez Agrosud :

Un plan de réorganisation sur 3 ans

Régis Serres et Jacques Logie face à des difficultés mais avec des perspectives d’avenir annoncées. Photo : N.Heyberger/Pixel image

Malgré un résultat net en baisse de 22%, le nouveau groupe Arterris - Sud Céréales affiche ses ambitions. L’entreprise veut s’appuyer sur un plan de restructuration et sur une croissance externe pour créer un maximum de valeur ajoutée pour ses adhérents. Elle vise ainsi à regagner de la compétitivité.

 

La coopérative dit oui à la fusion avec Arterris

Régis Serres, président d'Arterris, et Michel Pontier, président de Sud Céréales. Photo : A.Bressolier/Pixel Image

« Cette assemblée générale est importante. C’est pour moi la première en tant que président et, si tout se passe bien, ça sera sûrement la dernière ! »

Euralis investit dans la filière soja

"Le soja est une culture qui apporte une rentabilité à peu près équivalente à celle du maïs et qui est adaptée à nos conditions pédoclimatiques", expose Cédric Poeydomenge, de la direction technique d’Euralis. Photo : Euralis

3,5 millions d’euros. C’est la somme investie par Sojalim, société créée par Euralis et le groupe Avril, pour construire une unité de trituration de soja. L’usine, dont le permis de construire est en cours de validation, est prévue pour être achevée à la fin du premier semestre 2017.

Les chiffres clés de votre région en 90 secondes

Découvrez les chiffres clés de la filière céréales dans les nouvelles régions. Photo : Fotolia

Passion Céréales se met à l’heure de la réforme territoriale et dévoile 12 vidéos ludiques et pédagogiques mettant en avant les chiffres clés des nouvelles régions et l’importance de la filière céréalière, tant pour l’emploi que pour l’économie.

Le groupe comme moteur de l’innovation

L’agriculture de précision permet notamment de gagner du temps, d’optimiser au mieux l’utilisation des intrants, et de bénéficier de plus de confort dans le travail. Photo : C. Milou/Pixel image

Ils sont 17 à s’être investis dans un groupe dédié à l’agriculture de précision ! 17 agriculteurs novices ou déjà expérimentés, mais tous passionnés par le sujet.

Arterris mise sur la croissance

Régis Serres et Jacques Logie ont présenté la stratégie de développement d'Arterris. Photo : C. Milou/Pixel image

Le groupe Arterris a exposé son projet stratégique d’entreprise pour la période 2015-2025.

+ 24 % en collecte bio !

Gérard Latapie, président de la coop Qualisol. Photo : C. Milou/Pixel image

À l'occasion de son assemblée générale qui s'est déroulée le 10 décembre à Moissac, Qualisol a fait état d'une collecte en hausse sur l'exercice 2014-2015. Celle-ci s'est élevée à 226751 tonnes, soit 7,78% de plus que l'an passé. Elle se situe au-dessus de la collecte moyenne de la coopérative.

Innover pour s'adapter

C'est le bilan de sa troisième année de fonctionnement depuis la fusion qu'a réalisé Val de Gascogne lors de son assemblée générale du 4 décembre. La collecte du groupe s'élève ainsi à 533000 tonnes, dont 5700 en agriculture biologique, un chiffre qui recouvre des disparités de résultats selon les productions (bonnes récoltes en maïs et tournesol, plus mitigées en céréales à paille).

Record de collecte et sécurisation des productions

150 dossiers ont été déposés dans le cadre du service d'accompagnement à la réalisation de retenues collinaires Eaux vives. Photo : C. Milou/Pixel image

Lors de son assemblée générale du 2 décembre à Auch, Vivadour a établi le bilan de son activité territoriale. Franck Clavier, le directeur du groupe, a ainsi fait état du record de collecte durant l'exercice, soit 625000 tonnes collectées sur une sole de 110000 hectares constituée de 15 espèces différentes.

Trichogrammes par drone : un essai prometteur

Photo : groupe Vivadour

Le groupe Vivadour a mené, cette dernière campagne maïs, des essais d'épandage de trichogrammes par drone avec Ovalie Innovation, sa filiale commune avec le groupe Maïsadour dédiée à l'innovation et la R&D. Les expérimentations ont été menées en plein champ sur la ferme expérimentale de Vivadour et chez deux agriculteurs.

Les bases de données au service de la rentabilité

James Thew - Fotolia

RAGT Plateau Central investit dans la collecte, la gestion et l’analyse de données. L’entreprise a opté pour l’application Atland, développée par la société Smag. Elle en équipera ses technico-commerciaux et la proposera à ses clients pour faciliter les échanges et le travail commun.