France

Agri Food Tech : InVivo parie sur les start-up

Yves Christol, DG de Néodis, Chantal Marion, vice-présidente de Montpellier Métropole, Frédéric Guyot, DG délégué de Gamm vert, et Pascal Peny, ‎directeur du service partenariats chez Montpellier SupAgro. Photo : A.Bressolier/Pixel Image

Le premier groupe coopératif agricole français, InVivo, a décidé de s’intéresser de près à l’alimentation de demain et plus particulièrement à l’Agri Food Tech (entendez : la rencontre de l’alimentation et des nouvelles technologies).

20% de parts de marché des semences de betteraves

Deleplanque et Strube visent 20% de parts de marché et 80% de taux de pénétration en 2020 sur le marché de la betterave. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Initié il y a 66 ans, le partenariat entre le sélectionneur Strube et Deleplanque, producteur et distributeur de semences, semble fonctionner parfaitement. Le nombre de variétés de betteraves issues de ce partenariat et présentes dans les essais CTPS en ce moment même en est l’exemple. Sina Isabel Strube, présidente du groupe Strube, indique :

Le réseau Agrosud face au changement climatique

Jean-Marc Touzard, chercheur à l'Inra, est venu présenter les conséquences du changement climatique aux équipes du réseau Agrosud. Photo : A.Bressolier/Pixel Image

Pour ses dernières journées techniques, le réseau de négoces Agrosud a choisi de convier l’ensemble des conseillers agronomiques préconisateurs à se pencher sur le thème du changement climatique.

De nouveaux leviers pour les protéines du blé

De droite à gauche : Christian Rousseau, administrateur de Vivescia et de l’Institut de l’agriculture durable ; Alain Caekaert, directeur commercial des grains au sein du groupe coopératif Vivescia, et Leif Knudsen, directeur du Knowledge Centre for Agriculture au Danemark. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Malgré la récolte 2016, le faible taux récurrent de protéines dans les blés français inquiète toujours. Des solutions devront être trouvées pour satisfaire le cahier des charges des industriels.

Le premier biofertilisant utilisable comme additif

De g.à d. : Bertrand Quiviger, directeur commercial, Walid Saadé, directeur général, Jessica Dacosta, chef de produit, Ludovic Faessel, responsable des affaires réglementaires. Photo : F.Masson / Pixel Image

Compo expert renforce sa gamme avec le lancement de quatre produits issus de la fertilisation dite « associée » : un micro-organisme est désormais ajouté à certains des engrais proposés par la PME.

« Promouvoir les riz européens sur nos territoires et au-delà »

Bertrand Mazel (à droite), nouveau président de l’Union des producteurs riziculteurs européens. Photo : DR

Bertrand Mazel, président du syndicat des riziculteurs de France, vient d’être élu à la présidence de l’Union des producteurs riziculteurs européens. Il entend notamment sauvegarder le riz en Europe et limiter les importations croissantes des pays émergents.

D’un conseil tactique à un conseil stratégique

L'offre de services Cassiopée se divise en quatre modules, tous indépendants mais complémentaires.

Le 2 septembre 2016, Agrosolutions, Arvalis – Institut du végétal et Terres Inovia présentaient leur offre de services Cassiopée après plus de deux années de réflexion autour du conseil stratégique en agriculture.

Devenir un acteur mondial du biocontrôle

Philippe Guerret, cofondateur de M2i Life Sciences, table sur une très forte croissance du chiffre d'affaires d'ici à 5 ans. Photo : M2i

M2i Life Sciences est certes une jeune entreprise, mais elle compte s’appuyer sur sa puissance d’innovation pour devenir l’une des actrices incontournables du secteur du biocontrôle.

Sans génétique mais pas sans projets

De gauche à droite : Guillaume Boyet, Sertaç Turan, et Pascal Mombled. Photo : S.Seysen/Pixel Image

Semencier sans génétique, Semences de France revendique un modèle d’entreprise original mais performant, et compte bien le dupliquer à l’international et au secteur de la protection des semences.

Enseignement: mieux faire connaître la coopération

Joël Reynaud, président de Coop de France Alpes Méditerranée, et François Goussé, directeur de la Draaf Paca, signent la convention de partenariat. Photo : Coop de France Alpes Méditerranée

Le 27 avril dernier, Coop de France Alpes Méditerranée et la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) s’étaient donné rendez-vous, à la MFR de Lambesc (13), pour signer une convention de partenariat afin de renforcer la collaboration entre les coopératives et les établis

10 % du marché colza espérés en 2016

Alain Baque, responsable marchés et produits Europe de l’Ouest pour Euralis Semences, dans un champ d'essais à Vatry, dans la Marne. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Lors des semis d’automne 2015, 1493000 hectares de colza ont été semés. La France étant le premier marché en semences certifiées, le taux de pénétration est donc important, avec 82,8%. Les hybrides ont enregistré une très forte hausse ces dernières années et représentent 89,1% des semences certifiées. Les lignées ne comptent que pour 7,5% du marché.

Les orges doivent préserver leurs débouchés

Didier Lenoir, nouveau président de la commission orges brassicoles de l’AGPB, a présidé pour la première fois la journée filière Arvalis orges brassicoles. Photo : S. Seysen - Pixel image

Sauf accident météorologique, le bilan mondial en orges brassicoles est plutôt confortable. Raison de plus pour satisfaire aux exigences qualitatives des acheteurs. Sur ce plan, malteurs et brasseurs s’inquiètent de l’effritement du taux de protéines.

Colza : le relèvement du taux de base fait réagir

Saipol souhaiterait relever le taux d'huile lié au prix de base pour les achats de colza de 40 à 42%. Photo : M. Barbier/Pixel image

Depuis quelques jours, les producteurs de colza s'inquiètent d'un possible relèvement, par Saipol, du taux d'huile de base du colza de 40 à 42%. Mais qu'en est-il vraiment ?

Des microbes contre la fusariose du blé

La société Biovitis possède plusieurs fermenteurs qui permettront de produire les solutions de biocontrôle retenues. Photo : Biovitis

Le projet de recherche Mopad, mené par la société Biovitis en partenariat avec Limagrain et le CEA, vise à identifier des solutions de biocontrôle contre la fusariose du blé. Une gamme de produits sous forme de spray et d’enrobage de semences devrait être commercialisée d’ici 2020.

Agrosolutions ouvre son expertise

De gauche à droite : Thibaut Constant, responsable développement international, Carole Zakine, juriste et responsable équipe expertise, Antoine Poupart, directeur, Carole Rocca, responsable pôle coopératives, et Pierre Compère, responsable filières et territoires. S. Seysen/Pixel image

Nouveau logo, nouvelle identité visuelle, Invivo agrosolutions devient Agrosolutions et affiche clairement son ouverture aux autres acteurs des filières et de l’aménagement du territoire.

Accompagner des projets pour une vie meilleure

Au centre, Frank Garnier, président de Bayer et directeur général de Crop protection, lors de l’Université Bayer 2016. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Selon une étude Datagri pour Bayer datée de novembre 2015, 29,3% des agriculteurs interrogés affirment être prêts à s’engager pour leurs confrères et 26,2% pour la société civile.

La relance de la filière au cœur des enjeux

En dix ans en Paca, les surfaces de blé dur ont diminué de 40% et la collecte de 30%. Photo : Schiros - Fotolia

Le 2 février 2016 a eu lieu la 18e journée « filière blé dur » d’Arvalis - Institut du végétal, à Aix-en-Provence. Cette année, le thème central des exposés était la relance de la filière blé dur.

Une vision transversale de la fertilisation

Réunion du comité scientifique de Ceres au mois de mars 2013. Photo : Ceres

L’association Ceres a un an et espère élargir son périmètre grâce à l’arrivée d’adhérents issus de tous les maillons de la filière. Ce cercle de réflexion souhaite ainsi que les enjeux environnementaux des bonnes pratiques de fertilisation soient mieux intégrés par l’ensemble des acteurs des filières.