France

La semence sous vide pour conserver ses qualités

Saaten-Union est en capacité de conditionner sous vide des sacs de 25 kg et des big bags de 1,2 t. © Mathieu Lecourtier/Média&agriculture

À l’occasion de leur Innoversaire, Saaten-Union et Asur Plant Breeding ont présenté le nouvel outil logistique qu’ils testent depuis 2015 : la mise sous vide des semences. Un procédé déployé à l’échelle industrielle désormais.

Acteur des cultures différemment

De gauche à droite : Maxime Champion, directeur marketing, Veronique Marques, responsable de la communication, et Éric Dereudre, directeur Nord Europe pour Corteva Agriscience. CP : Mathieu Lecourtier/Média&Agriculture

Les Culturales 2019 étaient le premier évènement où Corteva Agriscience se présentait en tant qu’entreprise totalement indépendante et dédiée à l’agriculture. L’occasion pour elle de rappeler la stratégie de l’entreprise pour ses trois grands pôles que sont les céréales, le colza et le maïs.

Des sondes détectrices et des méthodes alternatives

Les sondes EWD détectent précocement les insectes (ici des charançons). CP : Systelia

Des tests ont été effectués dans des silos à plat. Depuis quelques années, existent les sondes EWD qui détectent la présence d’insectes dans les silos de céréales et de légumineuses. Dijon céréales les a testées.

« Cultivons notre différenciation positive »

Sébastien Abis prône l'optimiste: « J'ai l’impression que notre pays est devenu myope quand il regarde le monde et quand il se regarde. » CP : DR

Convié à intervenir lors du premier congrès du comité régional Négoce Pyrénées Méditerranée, Sébastien Abis, directeur du Club Demeter, a tenu à mettre en avant les atouts des filières agricoles françaises.

Des EPI spécifiques aux rentrées dans les parcelles

Les vêtements EPI créés par Cepovett sur les recommandations de BASF sont certifiés norme ISO 27065 : 2017. CP : Guihard/Pixel6TM

Des vêtements conçus spécialement pour les travailleurs des exploitations sujets au contact des produits phytosanitaires dans les parcelles agricoles viennent d’être présentés à Paris. Ils devraient permettre de mieux respecter la réglementation en vigueur.

Le digital, les semences et le biocontrôle comme leviers de croissance

Photo : DR

Demain, l’agriculture biologique pourrait représenter 15 % des surfaces, l’agroécologie, créatrice de valeur : 35 %, et l’agriculture « conventionnelle » exportatrice : les 50 % restants. Une évolution importante qui demande aux fournisseurs d’adapter leur stratégie en conséquence.

Trois solutions pour le nouvel écosystème Agroptimization

Didier Robert (à d.), directeur général, et Jean Huguet, chef de produit (à g.) ont détaillé l’Agroptimization System de Smag, composé de trois nouvelles solutions : Smag Farmer, Smag Data-labs et Smag Links. CP : DR

Les solutions Agréo exploitants et Atland exploitants vont très bientôt migrer vers la solution Smag Farmer, première des trois solutions de l’écosystème Agroptimization System que la société Smag va déployer au cours de l’année 2019.

L’interdépendance des pratiques

Guihard/Pixel image/ Le colloque Inra/Esa a traité des changements de pratique pour des systèmes agricoles et alimentaires durables./ Jean-Marc Ménard, le directeur de recherche Inra, est intervenu sur les pratiques agricoles.

Le colloque Esa/Inra du 25 octobre a mis en lumière la nécessité de construire un continuum entre l’agriculture et l’alimentation et d’impliquer tous les acteurs pour faciliter les changements de pratiques vers des systèmes plus durables. De nombreuses questions restent en suspens.

 

L’algue placée au cœur des productions végétales

Hervé Balusson (second en partant de la gauche), P-DG d'Olmix Group, espère doubler le chiffre d'affaires de la division Plant Care en France d'ici cinq ans. M. Lecourtier/Pixel image

Connu mondialement en nutrition animale, Olmix Group faisait figure de petit poucet en protection et nutrition des végétaux. Ses récentes acquisitions doivent l’aider à devenir un acteur incontournable dans le domaine.

La loi a été votée définitivement le 2 octobre 2018

La loi Agriculture et alimentation a été votée le 2 octobre 2018

Le 2 octobre 2018, l’Assemblée nationale a adopté en lecture définitive le projet de loi Agriculture et alimentation « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous ».

 

Le COS annonce la version Ecophyto II+

La version Ecophyto II+ comprend des mesures favorisant les solutions alternatives aux phyto. CP : N.Chemineau

Le Comité d'orientation stratégique et de suivi (COS) du plan Ecophyto s’est réuni ce vendredi 27 juillet à la demande des trois ministres Nicolas Hulot (Transition écologique et solidaire), Agnès Buzyn (Santé) et Stéphane Travert (Agriculture).

Data Protection Officer nommé au sein de Bayer

Photo : Bayer

La sécurité des données est depuis longtemps un sujet stratégique chez Bayer. Comment la firme s’est organisée pour se mettre en conformité avec le RGPD ?