France

La commission des finances du Sénat demande plus de contraintes

La commision des finances du Sénat souhaite plus de contraintes agricoles pour améliorer la qualité de l'air . CP : Sénat

Dans un rapport de juillet dernier et diffusé le 23 septembre, la commission des finances du Sénat s’est penchée sur les politiques de lutte contre la pollution de l’air. Comme les transports, le résidentiel (chauffage) et l’industrie, l’agriculture a fait l’objet d’une étude approfondie des pollutions émises.

Bio : l'enseigne passe des accords avec six coopératives

Carrefour s'est engagé avec des coopératives et des industriels pour commercialiser des produits bio. CP : Alpina Savoie

Au Salon Natexpo, qui s’est déroulé du 21 au 22 septembre à Lyon, Carrefour a annoncé officiellement des accords passés avec certains acteurs de l’agriculture biologique. Ainsi, Fermes bio, Agribio Union, Bio Sud, Union bio Sud-Est, la Drômoise de céréales et la Cavac sont les six coopératives françaises engagées avec l’enseigne pour produire du bio sous la marque Carrefour bio. L’industrie agroalimentaire est aussi impliquée avec Alpina Savoie et Celnat.

Colza et orge d’hiver sur la sellette

Dans plusieurs régions, les semis de colza et d'orge d'hiver devraient baisser. CP : Pixel6TM

Selon quatre distributeurs, les surfaces en colza et en orge d’hiver devraient globalement encore baisser cet automne dans les principaux bassins de production.

Glyphosate : mesures et calendrier précisés

L'Anses a proposé certaines mesures concernant le glyphosate ainsi qu'un calendrier des différentes dispositions. CP : Photoagriculture/Adobe Stock

Suite à l’audition du 23 juillet de l’Anses par la mission d’information commune sur le suivi de la stratégie de sortie du glyphosate, des précisions ont été données quant aux mesures envisagées et au calendrier concernant le glyphosate.

Radio Gamm vert au service du recrutement

Régulièrement, le groupe La Dauphinoise diffuse des messages comme celui-ci sur la radio de ses magasins Gamm vert : « Notre groupe recrute régulièrement au sein de ses différents métiers sur tous les types de contrat : CDI, CDD, emplois saisonniers... Des informations concernant nos différents métiers figurent sur nos flyers mis à votre disposition en caisse. » CP: La Dauphinoise

« Au regard de nos difficultés à recruter, il a été nécessaire d’élargir notre horizon de recherches, avise Véronique Unternahrer, directrice communication du groupe La Dauphinoise. Notamment dans nos magasins Gamm vert, où le turn-over est très important. Nous cherchons donc régulièrement des collaborateurs pour nos 82 magasins. Il peut s’agir de vendeurs, de responsables de rayon ou encore de responsables de magasin. Autant d’offres qu’il nous a semblé utile de diffuser par le biais de la radio dans ces magasins. » 

« Notre nouvelle organisation du travail devra être radicalement différente de l’ancienne »

Sébastien Graff, DRH d’InVivo, explique que le groupe a décidé de s’affranchir du calendrier du Gouvernement en proposant un retour sur le lieu de travail à partir du 31 août. CP : InVivo

Sébastien Graff, DRH du groupe InVivo, revient pour nous sur les enseignements tirés durant le confinement et sur la manière dont le groupe ainsi que ses salariés sont en train d’imaginer leur future organisation du travail. Télétravail, journée décalée, bureau virtuel… Les pistes sont nombreuses pour inventer le monde d’après.

Des scénarios pour développer la filière légumineuses

Les légumineuses contribuent à l’autonomie protéique des élevages français. CP : Cécile Waligora/Pixel6TM

Lors de la restitution du projet TerUnic, soutenu par Végepolys Valley et destiné à développer les légumineuses dans le Grand-Ouest, Agrocampus Ouest et l’Inrae ont présenté des travaux qui méritent d’envisager plusieurs possibilités.

 

Companion Pro, le nouveau service de BASF

Companion Pro est un service BASF à destination des services agronomiques et des conseillers sur le terrain. CP : BASF

BASF met en place Companion Pro à destination des services agronomiques et des conseillers sur le terrain. Ce nouveau service simplifie l’animation d’un réseau d’observation et la valorisation des données, pour les organismes agricoles réalisant des tours de plaine dans le cadre de leur activité d’accompagnement des agriculteurs.

« Les annonces politiques doivent être suivies d’effet »

Christian Delavaux, directeur général Lunor Distribution, espère qu’après cette crise sanitaire, les consommateurs joueront le jeu du made in France. CP : DR

Lunor Distribution, filiale à 100 % de la coopérative NatUp, est une entreprise de transformation et de commercialisation de légumes emballés sous vide et cuits à la vapeur (pommes de terre, carottes, lentilles, pois chiches…). Christian Delavaux, son directeur général, revient pour nous sur les impacts de la crise sanitaire et sur l’avenir qui se profile.

Les AG extraordinaires toujours maintenues

La Coopération Agricole a demandé des ajustements au Gouvernement suite à la parution des ordonnances du 26 mars, selon Marine Nossereau, directrice des affaires juridiques. Photo : La Coopération Agricole

L’état d’urgence sanitaire permet au Gouvernement d’assouplir certaines règles pour répondre à des difficultés matérielles et pratiques. C’est le cas en partie des assemblées générales.  

« Nous avons mis en place un système de drive »

« Notre priorité est d’assurer la continuité de la production agricole », assure Jean-François Péris. CP : DR.

Jean-François Péris, directeur général du groupe Péris, nous explique comment ses équipes se sont adaptées à la crise du coronavirus. Télétravail, vidéo, drive… Autant de solutions pour assurer la continuité de la production

« Ne pas accompagner le technicien sur les parcelles »

Pour Bénédicte Rolland, directrice de la communication du groupe Arterris, « la priorité du pôle agricole est d’assurer le cycle de production végétale et animale ». CP : Arterris.

Arterris a décidé de consacrer son podcast du mois de mars au Covid-19. Bénédicte Rolland, directrice de la communication et de la relation aux adhérents du groupe, s’est exprimée sur la gestion de la crise et sur les mesures mises en place dans l’ensemble des activités et des filiales de la coopérative agricole. 

Que la confiance soit avec l’agriculture

Pour communiquer efficacement, il faut avant tout envoyer une image positive à son interlocuteur. CP : Korn V./Adobe Stock.

Le second symposium luzerne se voulait être un évènement. Il l’a été, mais pas uniquement pour la luzerne déshydratée, au regard des interventions. Chacune sur leur thématique, elles ont brossé des perspectives optimistes pour l’avenir. Du positif dont à besoin l’agriculture pour communiquer.