Champagne-Ardenne

Vers une logique de systèmes

De g. à d. : Jacques Mathieu, directeur général d'Arvalis ; Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims; François Jacques, secrétaire général d'Arvalis; Arnaud Robinet, Maire de Reims et Maximim Charpentier, président d'ARBD. CR : M. Lecourtier/Pixel

Première région céréalière de France, le Grand Est va accueillir pour la première fois les Culturales les 14 et 15 juin prochains sur la Ferme 112 à Bétheny aux portes de Reims.

40 ans passés au service du monde coopératif

« L’union Novagrain n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui, évoque Jean-Paul Louppe. Sa taille de 240000 tonnes est adaptée pour les dix ans à venir ». Photo : M. Lecourtier/Pixel image

À quelques semaines de son départ en retraite, Circuits Culture a rencontré Jean-Paul Louppe, directeur général de Novagrain. Il a passé 40 années au service du monde coopératif. Son dernier challenge a été de fusionner les dernières « petites » coopératives de la Marne.

Bientôt une offre de compensation déjà en place ?

CDC Biodiversité a constitué une réserve d’actifs naturels de 357 hectares dont elle vend des « lots ». Photo : C. Waligora/Pixel image

Le 10 janvier, Engie Green a présenté le premier bilan des actions de compensation écologique de ses parcs éoliens champardennais, un an après le lancement de la phase opérationnelle.

Un dernier bon exercice pour Pascal Prot

Pascal Prot lors de sa dernière intervention en tant que président du groupe coopératif Vivescia. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Il y a un an, Pascal Prot avait annoncé qu’il quitterait son mandat de président du groupe coopératif champardennais à l’issue de l’année 2016. La réunion d’information annuelle de Vivescia, le 13 décembre, a donc été l’occasion pour lui de tirer sa révérence sur les résultats de l’exercice 2015-2016.

De bons chiffres avant 2017

Benoît Piétrement, président de Novagrain. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

L’union Novagrain, qui regroupe les coopératives Efigrain-Sézanne et La Champagne Coligny, a tenu son assemblée générale le 7 décembre. Elle était bien évidemment l’occasion de faire un point sur la campagne 2015-2016 qui s’est achevée le 30 juin dernier.

Des résultats 2015-2016 et des annonces pour 2017

Joël Lesure, président de la coopérative agricole de Juniville (CAJ). Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Il fallait s’y attendre, l’assemblée générale de la coopérative agricole de Juniville (CAJ) a été l’occasion de faire un bilan de la récolte 2016 et un point sur la campagne en cours. Comme presque partout dans l’Est de la France, les chiffres sont mauvais. Au 31 août, la coopérative a collecté 150586 tonnes, toutes espèces confondues.

Des jeudis privilégiés pour échanger

Christophe Dequidt a partagé les moments importants de son tour du monde de 13 mois à travers 18 pays sur cinq continents lors d'un Jeudi de la coopération. Photo : Scara

En juin 2015, l’équipe dirigeante de la coopérative Scara (Aube) réfléchit à un moyen de créer du lien entre les agriculteurs de la petite région d’Arcis-sur-Aube et la coopérative. Les « Jeudis de la coopération » sont alors créés. Leur objectif est de faciliter le lien entre et avec les agriculteurs et d’échanger sur des thèmes transversaux en vue de trouver des solutions pour l’avenir.

Le soja food, nouvelle source de valeur

Conviés à la première journée Sojavenir organisée par Vivescia, les adhérents de la coopérative ont découvert l'itinéraire technique du soja. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Le 8 septembre 2016, Vivescia organisait sa première journée Sojavenir. Elle y a présenté les itinéraires culturaux du soja, sa valorisation et sa récolte aux agriculteurs participants. L’objectif de l’exercice était bien d’en motiver certains à franchir le pas et produire du soja food.

Les coûts logistiques évoluent en marge producteurs

Didier Boyet, directeur exploitation (à gauche), et Jean-Olivier Lhuissier,  directeur des activités agricoles, devant le nouveau silo de Vivescia à Sommesous. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Plus que réduire les coûts logistiques, Vivescia souhaite les transformer en marge supplémentaire pour les agriculteurs. La coopérative les incite donc au stockage et au recentrage.

20 à 30 % de rendements en moins

Un recul important des rendements en blé, mais un taux de protéines très importants marquent cette moisson 2016. Photo : DR

Au 21 juillet, la moisson est bien entamée dans l’Hexagone. En Champagne-Ardenne comme dans le Centre, les blés commencent à être fauchés comme certaines orges de printemps. La récolte des colzas est bien avancée et celle des orges d’hiver terminée.

L’avenir de l’agriculture passe par le groupe

Adrien Lejeune, animateur du GDA du Rethélois, précisant l'intérêt de la mutualisation des essais avec d'autres structures. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Selon Guy Vasseur, président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, 50% des GIEE aujourd’hui constitués sont supportés par les chambres d’agriculture. Il soulignait d’ailleurs, en préambule d’une journée consacrée aux groupements de développement agricole (GDA) à Rethel :

Naissance d’une coop, renaissance d’une plante

Siège de Sainfolia à Viâpres-le-Petit. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

À l’occasion de la 3e édition nationale d’Innov’action, la chambre d’agriculture de l’Aube a invité les agriculteurs intéressés à se rendre au siège social de la coopérative Sainfolia - Le sainfoin ré-inventé, à Viâpres-le-Petit (Aube).

Les chiffres clés de votre région en 90 secondes

Découvrez les chiffres clés de la filière céréales dans les nouvelles régions. Photo : Fotolia

Passion Céréales se met à l’heure de la réforme territoriale et dévoile 12 vidéos ludiques et pédagogiques mettant en avant les chiffres clés des nouvelles régions et l’importance de la filière céréalière, tant pour l’emploi que pour l’économie.

Hugues Dazard, ancien président d’Acolyance

Pascal Bailleul (à gauche), directeur général d’Acolyance, rendant hommage à Hugues Dazard (à droite), le 14 décembre 2015, lors de sa dernière apparition en tant que président d’Acolyance. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Le 14 décembre 2015, Hugues Dazard, alors président d’Acolyance, annonce qu’il n’est pas candidat à sa propre succession. Il quitte donc son siège de président après huit ans et une fusion réussie entre Cohésis et Axion.

Développer la culture responsable de Vivescia

De gauche à droite : Marc Menu, président du Réseau entreprendre Champagne-Ardenne ; Marcel Ceunebroucke, président de l’association Le Cœur de Vivescia ; Régis Mérand, directeur RSE de Vivescia ; Pascal Prot, président du groupe coopératif Vivescia ; et Hugo Gali, directeur du Réseau entreprendre. Photo : M.Lecourtier/Pixel image

Le Cœur de Vivescia est une association créée en 2014. Elle vise à fédérer les agriculteurs adhérents et les salariés du groupe Vivescia autour de projets mobilisateurs et sensés. Pour Pascal Prot, président du groupe coopératif :

De la valeur pour les clients et les producteurs

Pascal Prot, président du groupe coopératif Vivescia, lors de la réunion d'information annuelle du 14 janvier 2016. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

La réunion d’information annuelle de Vivescia, le 14 janvier 2016, a été l’occasion pour ses dirigeants de faire le point sur la santé du groupe coopératif. Le chiffre d’affaires du groupe Vivescia pour la campagne 2014-2015 s’établit au 30 juin 2015 à 3,65 milliards d’euros, en baisse de 8,5% par rapport à l’exercice précédent.

Le jugement Blétanol plombe le résultat

Pascal Bailleul, directeur d'Acolyance, expliquant les chiffres de la campagne 2014-2015. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Au-delà de l’effet immédiat de la décision rendue par la cour d’appel de Reims le 2 juin 2015 dans le dossier Blétanol, Acolyance va très bien, selon son directeur général, Pascal Bailleul :

Hugues Dazard cède sa place de président

Pascal Bailleul, directeur d'Acolyance, remerciant Hugues Dazard (à droite) pour le travail accompli. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Après huit années à la tête de Cohesis puis d’Acolyance, Hugues Dazard a dépassé l’âge maximal pour être administrateur au sein du groupe coopératif. En effet, il a eu 65 ans au mois d’octobre dernier. Lors de la dernière assemblée générale qu’il présidait, Hugues Dazard a indiqué :

La différenciation au secours des mauvaises années

Malgré la qualité médiocre des blés, Agnès Duwer, directrice de la Scara, est plutôt satisfaite de la campagne 2014-2015. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Comme pour beaucoup, la Scara a connu une récolte 2014 très difficile. Près de la moitié des 248000 tonnes collectées, à savoir le volume de blé, affichait une médiocrité qualitative assez interpellante.