Champagne-Ardenne

Une moisson bien loin du potentiel escompté

Chez Vivescia, les qualités sont satisfaisantes en tous produits, mais les rendements ne confirment pas les potentiels escomptés avant moisson. Photo : N. Chemineau/Pixel image

Après Ternoveo, Celtépi, La Tricherie, Axéréal, Novagrain et Arterris, c’est au tour de Vivescia de faire un point sur la moisson dans son secteur.

Une holding pour toutes les participations

Antoine Hacard, président d'Acolyance, évoquant un groupe coopératif compétitif et moderne engagé dans les Ag-Tech. ©M.Lecourtier/Pixel Image

Si la récolte 2016 a fortement impacté les résultats du groupe Acolyance, l’année 2017 a toutefois été l’occasion de lancer des projets structurants pour préparer l’avenir.

15 000 baguettes par hectare au lieu de 25 000

Christoph Büren (à droite), président de Vivescia, et Alain Le Floch, directeur de Vivescia, lors de la réunion d'information annuelle de Vivescia. ©M. Lecourtier/Pixel Image

884,9 millions d’euros contre 1,106 milliard d’euros au 30 juin 2016. Il s’agit du recul de chiffre d’affaires enregistré par la coopérative Vivescia au 30 juin 2017.

Les participations redonnent le sourire

Jean-Paul Vinot, vice-président de Novagrain, se félicite de l’évolution positive de la valeur de l’action et des dividendes qui rapportent l’équivalent de 300 000 euros à Novagrain cette année. ©M.Lecourtier/Pixel Image

La campagne 2016/2017 s’est achevée chez Novagrain par une baisse de 40% de la collecte pour descendre à 143 633 tonnes. Le chiffre d’affaires est donc naturellement en baisse lui aussi et passe de 69,2 millions d’euros à 49,3 millions d’euros.

« Rien ne justifie que l’on se blesse au travail »

"Les gestes qui sauvent", l'un des ateliers du premier Safety Day du groupe Vivescia. © M. Lecourtier/Pixel image

Le groupe Vivescia vient d’organiser un évènement planétaire au sein de ses filiales : le Safety Day. 24 heures pour que chacun des collaborateurs pense sécurité pour lui et pour les autres.

À la recherche de l’amande vitreuse

Le maïs corné (à gauche) contient au moins 60% d'amande vitreuse (en jaune) tandis que les variétés dentées (à droite) en contiennent moins de 40 %. © M. Lecourtier/Pixel image

Le 9 juin 2017, la maïserie Kalizea organisait la fête du maïs sur son site de Pringy (Marne). Une occasion pour la filiale du groupe coopératif Vivescia de rappeler l’importance pour elle de collecter des variétés de maïs corné et non pas denté.

La maïserie investit en 2017

Vincent Jacquot, directeur général de Kalizea devant l'arche présentant la multitude des produits dont la formulation contient de la farine de maïs. © M. Lecourtier/Pixel image

Kalizea réalise en 2017 deux investissements importants. L’un en Roumanie pour ériger une nouvelle maïserie, l’autre en Champagne-Ardenne pour assurer sa production d’huile.

300 participants présents au Touquet-Paris-Plage

Le premier congrès régional de la FC2A Nord-Est a réuni 300 personnes au Touquet (62). Photo : S.Bot/Pixel Image

Le premier congrès régional de la FC2A Nord-Est, organisé par les trois fédérations sectorielles Négoce Nord-Est, FFCB, Fedepom, a réuni 300 personnes. Il s’est déroulé les 11 et 12 mai derniers au Touquet-Paris-Plage (62).

Vers une logique de systèmes

De g. à d. : Jacques Mathieu, directeur général d'Arvalis ; Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims; François Jacques, secrétaire général d'Arvalis; Arnaud Robinet, Maire de Reims et Maximim Charpentier, président d'ARBD. CR : M. Lecourtier/Pixel

Première région céréalière de France, le Grand Est va accueillir pour la première fois les Culturales les 14 et 15 juin prochains sur la Ferme 112 à Bétheny aux portes de Reims.

40 ans passés au service du monde coopératif

« L’union Novagrain n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui, évoque Jean-Paul Louppe. Sa taille de 240000 tonnes est adaptée pour les dix ans à venir ». Photo : M. Lecourtier/Pixel image

À quelques semaines de son départ en retraite, Circuits Culture a rencontré Jean-Paul Louppe, directeur général de Novagrain. Il a passé 40 années au service du monde coopératif. Son dernier challenge a été de fusionner les dernières « petites » coopératives de la Marne.

Bientôt une offre de compensation déjà en place ?

CDC Biodiversité a constitué une réserve d’actifs naturels de 357 hectares dont elle vend des « lots ». Photo : C. Waligora/Pixel image

Le 10 janvier, Engie Green a présenté le premier bilan des actions de compensation écologique de ses parcs éoliens champardennais, un an après le lancement de la phase opérationnelle.

Un dernier bon exercice pour Pascal Prot

Pascal Prot lors de sa dernière intervention en tant que président du groupe coopératif Vivescia. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Il y a un an, Pascal Prot avait annoncé qu’il quitterait son mandat de président du groupe coopératif champardennais à l’issue de l’année 2016. La réunion d’information annuelle de Vivescia, le 13 décembre, a donc été l’occasion pour lui de tirer sa révérence sur les résultats de l’exercice 2015-2016.

De bons chiffres avant 2017

Benoît Piétrement, président de Novagrain. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

L’union Novagrain, qui regroupe les coopératives Efigrain-Sézanne et La Champagne Coligny, a tenu son assemblée générale le 7 décembre. Elle était bien évidemment l’occasion de faire un point sur la campagne 2015-2016 qui s’est achevée le 30 juin dernier.

Des résultats 2015-2016 et des annonces pour 2017

Joël Lesure, président de la coopérative agricole de Juniville (CAJ). Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Il fallait s’y attendre, l’assemblée générale de la coopérative agricole de Juniville (CAJ) a été l’occasion de faire un bilan de la récolte 2016 et un point sur la campagne en cours. Comme presque partout dans l’Est de la France, les chiffres sont mauvais. Au 31 août, la coopérative a collecté 150586 tonnes, toutes espèces confondues.

Des jeudis privilégiés pour échanger

Christophe Dequidt a partagé les moments importants de son tour du monde de 13 mois à travers 18 pays sur cinq continents lors d'un Jeudi de la coopération. Photo : Scara

En juin 2015, l’équipe dirigeante de la coopérative Scara (Aube) réfléchit à un moyen de créer du lien entre les agriculteurs de la petite région d’Arcis-sur-Aube et la coopérative. Les « Jeudis de la coopération » sont alors créés. Leur objectif est de faciliter le lien entre et avec les agriculteurs et d’échanger sur des thèmes transversaux en vue de trouver des solutions pour l’avenir.

Le soja food, nouvelle source de valeur

Conviés à la première journée Sojavenir organisée par Vivescia, les adhérents de la coopérative ont découvert l'itinéraire technique du soja. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Le 8 septembre 2016, Vivescia organisait sa première journée Sojavenir. Elle y a présenté les itinéraires culturaux du soja, sa valorisation et sa récolte aux agriculteurs participants. L’objectif de l’exercice était bien d’en motiver certains à franchir le pas et produire du soja food.