Champagne-Ardenne

Vivescia crée sa bourse en ligne

Bourse de la semence certifiée de Vivescia. CP : VIvescia

Proposer une bourse aux semences pour que les agriculteurs à qui ils restent des semences participent au réapprovisionnement des autres… Un cercle vertueux pour les associés-coopérateurs et pour la coopérative.

Vers un assouplissement des nouvelles consignes sanitaires ?

EMC2 devrait assouplir certaines mesures sanitaires, notamment dans les ateliers qui exigent de nombreux efforts physiques. CP : DR

Suite à la rentrée et pour faire face aux nouvelles mesures sanitaires présentées par le Gouvernement, les coopératives et les négoces s’adaptent. EMC2, par exemple, espère apporter des assouplissements aux règles entrées en vigueur le 1er septembre dernier.  

Seize exploitations en HVE

La Scara s’est engagée dans 10 projets innovants.

La campagne 2018/2019 du groupe Scara s’inscrit comme un millésime estimé dans la moyenne. Le groupe, tiré par des démarches de qualité et d’innovation, diversifie ses marchés. 

Cap logistique tenu par la coopérative Vivescia

Rapport d'activité du groupe coopératif Vivescia. © M. Lecourtier/Média et Agriculture

Les contre-performances de l’activité BVP de Vivescia Industries plombent les résultats du groupe alors que la coopérative, de son côté, affiche une belle performance comme évoqué lors de la réunion d’information annuelle du groupe, le 11 décembre 2019 à Châlons-en-Champagne.

Les résultats 2019 sont contrastés

Jean-Luc Jonet, le directeur général de Vivescia Agriculture (à gauche), et Olivier Miaux, le gérant de Vivescia Industries, font partie de la nouvelle équipe de Vivescia et ont annoncé un chiffre d'affaires de 3,38 milliards d’euros en 2019. CP : Vivescia

Le chiffre d’affaires consolidé de Vivescia s’établit à 3,38 milliards d’euros, en progression de 5,8 %. À l’assemblée générale du 11 décembre prochain, la coopérative Vivescia et ses filiales devraient proposer à ses associés près de 50 % de son résultat net distribuable, soit 4,5 millions d’euros.

Cérèsia dévoile son organisation

Antoine Hacard a été élu président de Cérèsia et Patrick Bailleul, directeur général.

Les coopératives Acolyance et Céréna ont officialisé leur fusion le 7 juin dernier. Cérèsia, la nouvelle entité, vient de communiquer son organisation après avoir reçu l’accord de l’Autorité de la concurrence.

Maintien des dividendes malgré la moindre performance

Christoph Büren (à droite) et Alain Le Floch, respectivement président et directeur général du groupe coopérative Vivescia. Crédit Photo : M. Lecourtier/ATC

Le 12 décembre 2018 était une journée chargée pour le groupe Vivescia. Le matin se déroulait l’assemblée générale de la coopérative, suivie en début d’après-midi par celle de Vivescia Industries. Le tout avant de présenter l’ensemble des résultats, moins bons qu’attendus, aux partenaires du groupe coopératif.

David Totel prend la suite de Patrick Mailliard à la direction

David Totel (à droite) prend la suite de Patrick Mailliard (à gauche) à la direction de Novagrain, de La Champagne Coligny et d'Efigrain Sezanne.

La campagne 2017-2018 signe le retour à la normale de la collecte pour l’union Novagrain avec 207 253 tonnes, après une récolte 2016 catastrophique. Cette campagne a aussi vu une baisse du chiffre d’affaires des intrants phytosanitaires de 10 % par rapport à l’année précédente, pour se fixer à 6,9 millions d’euros.

Une moisson bien loin du potentiel escompté

Chez Vivescia, les qualités sont satisfaisantes en tous produits, mais les rendements ne confirment pas les potentiels escomptés avant moisson. Photo : N. Chemineau/Pixel image

Après Ternoveo, Celtépi, La Tricherie, Axéréal, Novagrain et Arterris, c’est au tour de Vivescia de faire un point sur la moisson dans son secteur.

Une holding pour toutes les participations

Antoine Hacard, président d'Acolyance, évoquant un groupe coopératif compétitif et moderne engagé dans les Ag-Tech. ©M.Lecourtier/Pixel Image

Si la récolte 2016 a fortement impacté les résultats du groupe Acolyance, l’année 2017 a toutefois été l’occasion de lancer des projets structurants pour préparer l’avenir.

15 000 baguettes par hectare au lieu de 25 000

Christoph Büren (à droite), président de Vivescia, et Alain Le Floch, directeur de Vivescia, lors de la réunion d'information annuelle de Vivescia. ©M. Lecourtier/Pixel Image

884,9 millions d’euros contre 1,106 milliard d’euros au 30 juin 2016. Il s’agit du recul de chiffre d’affaires enregistré par la coopérative Vivescia au 30 juin 2017.

Les participations redonnent le sourire

Jean-Paul Vinot, vice-président de Novagrain, se félicite de l’évolution positive de la valeur de l’action et des dividendes qui rapportent l’équivalent de 300 000 euros à Novagrain cette année. ©M.Lecourtier/Pixel Image

La campagne 2016/2017 s’est achevée chez Novagrain par une baisse de 40% de la collecte pour descendre à 143 633 tonnes. Le chiffre d’affaires est donc naturellement en baisse lui aussi et passe de 69,2 millions d’euros à 49,3 millions d’euros.

« Rien ne justifie que l’on se blesse au travail »

"Les gestes qui sauvent", l'un des ateliers du premier Safety Day du groupe Vivescia. © M. Lecourtier/Pixel image

Le groupe Vivescia vient d’organiser un évènement planétaire au sein de ses filiales : le Safety Day. 24 heures pour que chacun des collaborateurs pense sécurité pour lui et pour les autres.

À la recherche de l’amande vitreuse

Le maïs corné (à gauche) contient au moins 60% d'amande vitreuse (en jaune) tandis que les variétés dentées (à droite) en contiennent moins de 40 %. © M. Lecourtier/Pixel image

Le 9 juin 2017, la maïserie Kalizea organisait la fête du maïs sur son site de Pringy (Marne). Une occasion pour la filiale du groupe coopératif Vivescia de rappeler l’importance pour elle de collecter des variétés de maïs corné et non pas denté.

La maïserie investit en 2017

Vincent Jacquot, directeur général de Kalizea devant l'arche présentant la multitude des produits dont la formulation contient de la farine de maïs. © M. Lecourtier/Pixel image

Kalizea réalise en 2017 deux investissements importants. L’un en Roumanie pour ériger une nouvelle maïserie, l’autre en Champagne-Ardenne pour assurer sa production d’huile.

300 participants présents au Touquet-Paris-Plage

Le premier congrès régional de la FC2A Nord-Est a réuni 300 personnes au Touquet (62). Photo : S.Bot/Pixel Image

Le premier congrès régional de la FC2A Nord-Est, organisé par les trois fédérations sectorielles Négoce Nord-Est, FFCB, Fedepom, a réuni 300 personnes. Il s’est déroulé les 11 et 12 mai derniers au Touquet-Paris-Plage (62).