Bretagne

Crise sanitaire : « Un impact financier à moyen terme »

Laurent Saquet, directeur du négoce Houel : « La situation actuelle de marché, qui pénalise les trésoreries de nos clients éleveurs, va impacter indirectement l’entreprise dans quelques mois avec des cas d’impayés et des allongements des délais de paiement. » Photos : SARL Houel

Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, l'activité se poursuit quasiment normalement à la SARL Houel. L’entreprise de négoce basée à Saint-Domineuc (Ille-et Vilaine) s’est organisée pour assurer une continuité dans le suivi des cultures et dans les livraisons d’intrants.

Une stabilité du marché malgré la crise

Marc Keranguéven, président de la Sica de Saint-Pol-de-Léon. Photo : Emmanuel Pain

L'activité légumes se poursuit quasi normalement à la Sica de Saint-Pol-de-Léon pendant le confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19.

Triskalia veut relancer la betterave bio grâce à la minimotte

Pour Triskalia, la plantation de minimottes, en alternative au semis direct, peut donner un nouvel élan à la betterave fourragère bio grâce à un itinéraire de culture simplifié. CP : D. Bodiou/Pixel6TM

« Nous voulons apporter de la valeur chez nos adhérents », annonce Clara Baudoin, responsable filières biologiques, chez Triskalia. Depuis 2019, le groupe coopératif breton accompagne les agriculteurs dans la réintroduction d’une culture délaissée ces dernières années, notamment en bio : la betterave fourragère.

Un nouveau site de collecte bio à Chateaubourg (35)

Le nouveau silo de Châteaubourg (Ille-et-Vilaine), exclusivement dédié à la bio, comprend vingt cellules de stockage d’une capacité totale de 15 000 tonnes. Il est opérationnel depuis juillet 2019. Photos : D. Bodiou/Pixel6TM

Le groupe Le Gouessant (Côtes-d’Armor), à travers sa filiale Ufab, leader français en nutrition animale bio, a inauguré le 4 octobre un nouveau site de collecte de céréales et d’oléoprotéagineux biologiques, à Chateaubourg (Ille-et-Vilaine).

Les fabrications bretonnes d'aliments en recul de 2,1 % à fin mai

Hervé Vasseur, président de Nutrinoë : « La tendance à la baisse des fabrications se confirme en Bretagne en 2019. En cumul sur les cinq premiers mois de l’année, les volumes d’aliments composés sont en repli de 2,1%. » © D. Bodiou/Pixel6TM

Nutrinoë, l’association des entreprises de la nutrition animale bretonne, a tenu son assemblée générale le 3 juillet à Brest, l’occasion de présenter les principaux chiffres clés de ce secteur en 2018. Hervé Vasseur, président de Nutrinoë, a détaillé l’évolution des fabrications d’aliments composés par espèces et par bassin de production.

Un coup d’accélérateur sur l’agroécologie

La marque d’aucy a élaboré une charte qui fixe des objectifs très concrets de pratiques agroécologiques. Elle contient 44 exigences autour de huit axes : biodiversité, protection et nutrition des cultures, ressource eau, sols, déchets, formation, transparence. CP: D. Bodiou/Pixel6TM

Le groupe alimentaire coopératif d’aucy, qui compte 9 000 agriculteurs coopérateurs, dont 900 producteurs de légumes, a entamé, il y a une dizaine d’années, le virage de l’agroécologie. Depuis 2011, le groupe dispose de fermes pilotes qui testent des solutions alternatives innovantes en matière de biodiversité ou de protection et de nutrition des plantes.

L’Ufab investit dans de nouveaux sites de collecte bio

Le nouveau silo de collecte bio de Châteaubourg (Ille-et-Vilaine) disposera de vingt cellules de stockage, d’une capacité totale de 10 000 à 12 000 tonnes. Il sera opérationnel aux alentours du 20 juin 2019. CP : Le Gouessant

Alors que la dynamique de conversion à l’agriculture biologique se poursuit à rythme soutenu en Bretagne (le nombre de fermes bio y a été multiplié par trois en dix ans et représente à ce jour 11,5 % des exploitations bretonnes), le Groupe Le Gouessant (Côtes-d’Armor) accompagne cet essor au travers de sa filiale UFAB, numéro un français de la nutrition animale biologique.

Une croissance retrouvée en nutrition animale

Thomas Couëpel, président du groupe Le Gouessant (à gauche), et Rémi Cristoforetti, directeur général. Photo : D. Bodiou/Pixel6TM

Le groupe coopératif Le Gouessant a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 538 millions d’euros, en progression de plus de 5 % par rapport à 2017, et dégagé un résultat net de 11,3 millions d’euros, stable par rapport à l’exercice précédent.

Le Gouessant mobilise 2,2 millions d’euros pour soutenir ses adhérents

De gauche à droite : Yann Renouvel, directeur du pôle animal et végétal du Gouessant, Pierre Morfouace, éleveur adhérent, Thomas Couëpel, président et Fabrice L’Hotellier, éleveur adhérent. CP : D. Bodiou

Le groupe coopératif Le Gouessant, basé à Lamballe (Côtes-d’Armor), vient de mobiliser 2,2 millions d’euros pour soutenir ses adhérents éleveurs de porcs malmenés par la crise. Cette aide prend la forme d’une avance de trésorerie sur 12 mois sans intérêt.

Le nouveau groupe coopératif s’appellera Eureden

Georges Galardon président de Triskalia et Alain Perrin, directeur général de d’aucy, ont présenté le 31 janvier le nom du nouveau groupe coopératif et l’identité visuelle qui lui sera associée. © D.Bodiou/Pixel image

Les responsables des groupes d’aucy et Triskalia ont dévoilé le 31 janvier le nom du nouveau groupe coopératif issu de leur rapprochement : Eureden. Ce rapprochement reste soumis à l’accord de l’Autorité de la concurrence qui devrait être rendu au cours du premier semestre.

La Région Bretagne entre au capital du groupe d’aucy

Entourés de Martin Meyrier, d’Olivier Allain, et d’Alain Perrin, Loïg Chesnais-Girard et Serge Le Bartz ont officialisé cette prise de participation de 5 M€, le 10 janvier à Ploërmel.  D. Bodiou/Pixel6TM

Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et Serge Le Bartz, Président du groupe d’aucy, ont officialisé le 10 janvier, à Ploërmel (Morbihan), la prise de participation de la Région Bretagne au capital du groupe d’aucy.

800 stagiaires en 2018

Le groupe Triskalia compte aujourd’hui 92 alternants, 65 recrutés à la rentrée 2018 et 27 qui poursuivent en deuxième ou troisième année. Photo : DR

À l’occasion des journées d’intégration de ses 65 nouveaux alternants, le groupe Triskalia fait le point sur sa démarche d’intégration. Si les bénéfices de l’alternance sont nombreux, le succès d’une alternance réussie passe par un accompagnement tout au long du parcours des étudiants.

3M€ investis dans son usine de transformation de légumes

L’unité passe d'une capacité de production annuelle de 7 000 à 20 000 tonnes de légumes transformés. CP :Sacha Drouard

Le pôle alimentaire du groupe coopératif Le Gouessant vient d'engager trois millions d'euros dans le développement et la modernisation de son usine de transformation de légumes basée à Lamballe (Côtes-d’Armor).

La maison semencière des légumiers bretons

Chaque année, 2 000 croisements sont réalisés manuellement au sein du programme chou-fleur à l’OBS. D. Bodiou/ Pixel image

L’Organisation bretonne de sélection (OBS) est une entreprise semencière créée par les producteurs de légumes frais de Bretagne. Elle a pour mission, par la production de semences et de plants et la création variétale, de répondre aux besoins spécifiques du terroir breton et aux évolutions stratégiques de la région de production.