Bretagne

800 stagiaires en 2018

Le groupe Triskalia compte aujourd’hui 92 alternants, 65 recrutés à la rentrée 2018 et 27 qui poursuivent en deuxième ou troisième année. Photo : DR

À l’occasion des journées d’intégration de ses 65 nouveaux alternants, le groupe Triskalia fait le point sur sa démarche d’intégration. Si les bénéfices de l’alternance sont nombreux, le succès d’une alternance réussie passe par un accompagnement tout au long du parcours des étudiants.

3M€ investis dans son usine de transformation de légumes

L’unité passe d'une capacité de production annuelle de 7 000 à 20 000 tonnes de légumes transformés. CP :Sacha Drouard

Le pôle alimentaire du groupe coopératif Le Gouessant vient d'engager trois millions d'euros dans le développement et la modernisation de son usine de transformation de légumes basée à Lamballe (Côtes-d’Armor).

La maison semencière des légumiers bretons

Chaque année, 2 000 croisements sont réalisés manuellement au sein du programme chou-fleur à l’OBS. D. Bodiou/ Pixel image

L’Organisation bretonne de sélection (OBS) est une entreprise semencière créée par les producteurs de légumes frais de Bretagne. Elle a pour mission, par la production de semences et de plants et la création variétale, de répondre aux besoins spécifiques du terroir breton et aux évolutions stratégiques de la région de production.

FC2A et Négoce Ouest : opération recrutement au Space

Le Space était l’occasion pour Lucie Martin, responsable emploi et recrutement à la FC2A, de rencontrer les candidats intéressés par les opportunités professionnelles du commerce agricole. D.Bodiou/Pixel image

La FC2A1 et Négoce Ouest étaient présents au Space 2018 afin de présenter les métiers du commerce agricole et de proposer un espace de recrutement dédié. Pour cette nouvelle édition du Salon, les structures diffusaient 29 offres d’emploi à pourvoir dans le Grand Ouest, le commerce agricole ayant un besoin grandissant de profils polyvalents dans cette région.

Présence d’antibiotiques dans de l’aliment : des experts mandatés

Des experts ont été mandatés par les assurances pour déterminer les causes, la responsabilité et le préjudice subi par les différentes parties. Photo : HENADZY

Suite à plusieurs sollicitations au sujet d'une livraison d'aliment bovin, Triskalia apporte des précisions. Le 21 mars dernier, un éleveur à Moustéru (22), a reçu une commande de 2,4 tonnes d’aliment pour vaches laitières, passée auprès de Triskalia.

Marc Keranguéven, nouveau président du Cerafel

Marc Keranguéven (à gauche) succède à Joseph Rousseau à la présidence du Cerafel. CP : D. Bodiou/Pixel mage

Le conseil d’administration du Cerafel a élu le 14 juin un nouveau président, Marc Keranguéven. Âgé de 52 ans, ce producteur de légumes de plein champ à Lannilis (Finistère) est président de la Sica de Saint-Pol-de-Léon depuis janvier 2018.

Sanders Bretagne joue la carte du bio

L’usine Alinat de Guingamp (22) est le nouvel outil de Sanders dédié à la production d’une gamme d’aliments biologiques. CP : D. Bodiou/Pixel image

La société de nutrition animale Sanders Bretagne a inauguré le 15 juin une usine dédiée à la fabrication d’aliments biologiques Alinat, à Guingamp, dans les Côtes-d’Armor. 150 000 euros ont été investis dans cet outil issu d’une reconversion d’une usine d’aliments conventionnels.

1800 participants à « Planète Positive 2018 »

Planète Positive a permis aux techniciens et aux experts de Triskalia de présenter les innovations d’agroécologie. Photo : D. Bodiou/Pixel image

« Planète Positive 2018 », l’événement de Triskalia organisé le 12 juin autour des innovations d’agroécologie, a rassemblé 1 800 personnes à Kergrist-Moëlou, dans les Côtes-d’Armor.

Le Gouessant maintient ses volumes d’aliments

Patrick Fairier, président du groupe Le Gouessant et Rémi Cristoforetti, directeur général. Photo : D. Bodiou/Pixel image

La coopérative spécialisée en nutrition animale Le Gouessant a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 510 millions d’euros, en retrait de 11 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent, et dégagé un résultat net de 11,5 millions d’euros, stable par rapport à 2016. « Pour la première fois, le groupe affiche un endettement financier net positif de 5,6 millions d’euros.

À 70 ans, Solarenn s’affirme comme un acteur de poids

Christophe Rousse, président de Solarenn. CP : D. Bodiou/Pixel image

Basée en Ille-et-Vilaine, la coopérative maraîchère Solarenn fête cette année ses 70 ans ! Spécialisée dans la production de tomates depuis une trentaine d’années, elle compte aujourd’hui 32 producteurs coopérateurs sur 66 ha de serres, situés majoritairement dans le bassin rennais.

Trois offres distinctes séparant la vente du conseil

Pour l’offre sans service, un canal de distribution spécifique est mis en place pour éviter au technico-commercial de se retrouver en porte-à-faux. Crédit photo : Groupe d’aucy

Rares sont les distributeurs agricoles qui pratiquent la séparation de la vente et du conseil des produits phytosanitaires. Le groupe d’aucy s’y essaie depuis le mois de décembre 2017.

 

Transformation digitale : Triskalia veut accélérer le mouvement

Dominique Blanchard, directeur en charge de l’innovation et Yann Morin, directeur organisation et systèmes d’information à Triskalia. © D. Bodiou/Pixel image

Triskalia a organisé le 12 février, au Village by CA Finistère, à Brest, une journée « Triskalia 4.0 » à l’attention de l’ensemble des cadres du groupe. L’objectif ?  Les sensibiliser à la transformation numérique de l’économie et de la société ainsi qu’aux opportunités et aux risques qu’elle offre pour leurs métiers.

Un objectif de chiffre d’affaires à 5 milliards d’€ à l’horizon 2025

Dominique Ciccone, directeur gal de Triskalia, Georges Galardon, président de Triskalia, Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional de Bretagne, Serge Le Bartz, président de d’aucy et Alain Perrin, directeur gal de d’aucy. ©D.Bodiou/Pixel Image

Les Groupes d’aucy et Triskalia ont annoncé le 12 décembre, à Rennes, leur intention d’unir leurs forces pour bâtir un nouveau groupe agroalimentaire coopératif breton. Ensemble, les coopératives représentent plus de 20000 agriculteurs adhérents, 9000 collaborateurs et 3,1 milliards de chiffre d’affaires consolidé en 2016.

Terres de Breizh fête ses cinq ans

Patrick Fairier, président du Gouessant, Sébastien Malard et Amandine Mollé de Terres de Breizh et Rémi Cristoforetti, directeur général de la coopérative. ©D.Bodiou/Pixel Image

Le Gouessant fête le cinquième anniversaire de Terres de Breizh, marque destinée à valoriser la production de ses adhérents. La coopérative costarmoricaine commercialise aujourd’hui pommes de terre, œufs et charcuterie sous ce label 100% régional dans les enseignes de la grande distribution et entend élargir sa gamme de produits.

Une reprise d’activité en nutrition animale

La coopérative Garun Paysanne a présenté le 1er décembre son bilan de campagne 2016-2017, marquée par une nette reprise de l’activité nutrition animale (+3,6%) après plusieurs années de baisse. © Garun-Paysanne

La coopérative Garun-Paysanne a réalisé en 2016-2017 un chiffre d’affaires de 101 millions d’euros (+0,7%) et dégagé un résultat net de 320068€, en progression de 670000 € par rapport à l’exercice précédent, déficitaire.

Triskalia récompense Ecorobotix

Les lauréats des Trophées de l’innovation, entourés des responsables de Triskalia et de Jean Chaoui, parrain de la cérémonie. ©D. Bodiou/Pixel image

Triskalia organisait le 23 novembre à Landerneau (Finistère) les Trophées de l’innovation, une remise de prix destinée à récompenser les meilleures démarches d’innovation portées par les agriculteurs et les équipes de salariés. Cette première édition était parrainée par Jean Chaoui, créateur de la start-up finistérienne Imascap1.

L’OP de légumes investit dans les nouvelles technologies

Triskalia a signé un partenariat et a investi 100 000 € aux côtés de la start-up Ecorobotix pour développer un robot de désherbage capable de travailler dans un champ d’épinards ou de haricots. ©D. Bodiou/Pixel image

L’Organisation de producteurs de légumes de Triskalia s’est engagée depuis plusieurs années dans une stratégie de réduction des intrants sur ses 8000 hectares de légumes destinés à l’industrie. Pour la structure, qui rassemble 600 agriculteurs engagés dans la démarche Agri Confiance, l’enjeu est de taille.