Un nouveau dispositif d’assurance récolte prévu pour 2023

Emmanuel Macron a annoncé vendredi dernier à Terres de Jim dans les Alpes-de-Haute-Provence, que l’Etat apporterait 600 millions d’euros par an pour venir en aide aux agriculteurs frappés par des catastrophes climatiques, dan le but de « créer le système de l’assurance récolte français ». Objectif : pousser davantage d’agriculteurs à souscrire à une assurance récolte, alors que moins de 30 % des agriculteurs français sont aujourd’hui assurés contre les aléas climatiques, 

Le dépôt d’une proposition de loi est prévu fin 2021 pour la mise en place d’un nouveau dispositif pour les agriculteurs, avec une adoption tout début 2022 pour une entrée en vigueur en 2023. Si le détail des mesures n’a pas été dévoilé, le président de la République a précisé les objectifs de la réforme, s’appuyant notamment sur les conclusions rendues fin juillet, du premier groupe du « Varenne agricole de l’eau et du changement climatique », à savoir l’accessibilité de l’assurance privée, la plus grande réactivité des calamités agricoles, la simplification de ce double dispositif autour d’un interlocuteur unique pour chaque agriculteur, et enfin la création d’un pool de réassurance.