Tereos

Chiffre d’affaires en hausse grâce au négoce international

Thierry Lecomte et Alexis Duval, respectivement président du conseil de surveillance et président du directoire de Tereos ont présenté les résultats annuels 2016-2017. © Jacques Grison
Thierry Lecomte et Alexis Duval, respectivement président du conseil de surveillance et président du directoire de Tereos ont présenté les résultats annuels 2016-2017. © Jacques Grison

Tereos affiche une amélioration de tous ses indicateurs d’activité et de rentabilité, après deux années de dégradation forte des prix du sucre au niveau européen et mondial. Le chiffre d’affaires est en hausse de près de 15% et l’EBITDA ajusté du groupe en hausse de 38%. Le résultat net consolidé s’élève à 107 millions d’euros.

« Nous avons réalisé cette année une très belle performance opérationnelle, a indiqué Alexis Duval, président du directoire de Tereos lors de la conférence de presse du 22 juin. Le modèle agricole et opérationnel que Tereos a bâti est aujourd’hui un des plus performants d’Europe. Au moment où les quotas vont disparaître, ce modèle se trouve renforcé par notre internationalisation et l’élargissement de nos activités de première transformation agricole. Tereos est aujourd’hui le seul des trois premiers groupes sucriers mondiaux à disposer d’une présence sur plusieurs continents. Nos activités sucrières internationales, et le Brésil en particulier, ont contribué cette année à la moitié de notre résultat opérationnel. Dans des marchés de commodités de plus en plus volatils et interdépendants, Tereos va rester constamment en mouvement et poursuivre son développement autour d’une stratégie solide fondée sur une vision de long terme. »

Un chiffre d’affaires de 4,8 milliards d’euros

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Tereos s’établit à 4,8 milliards d’euros en 2016-2017, en hausse de 14,7%. La croissance du chiffre d’affaires est principalement due à la montée en puissance de l’activité de négoce international, Tereos Commodities, et à la hausse des prix du sucre.

L’EBITDA ajusté du groupe s’élève à 607 millions d’euros en 2016-2017, en hausse de 168 millions d’euros, soit une progression de 38%, sous l’impulsion de la hausse des prix du sucre et de la montée en puissance des plans de performance.

« Après avoir connu une forte baisse de sa rentabilité du fait de la permanence des faibles prix du sucre et de l’éthanol en Europe, l’activité sucrière française et européenne affiche une belle progression de son EBITDA ajusté (+34%) mais reste toutefois en retrait par rapport à ses plus hauts niveaux historiques », précise Tereos.

Le résultat financier s’établit à 102 millions d’euros, globalement stable par rapport à l’année dernière. Le résultat net est de 107 millions d’euros (contre -40 millions d’euros en 2015-2016).

+25% de betteraves transformées en France sur 2017-2018

En ce qui concerne les perspectives 2017-2018, en Europe, Tereos a mis en œuvre toutes les opérations de préparation pour la fin du régime des quotas. La prochaine campagne 2017-2018 en France verra une augmentation des tonnages de betteraves transformés à 19 Mt (soit +25%). Les activités de négoce de sucre et d’éthanol à l’international permettront de contribuer à la commercialisation de ces nouveaux volumes produits à l’export.

Les activités internationales du groupe devraient poursuivre l’augmentation de leur contribution au résultat opérationnel, notamment grâce aux activités brésiliennes du groupe.

Malgré une conjoncture de prix mondiaux qui s’est fortement dégradée depuis le début de l’exercice, et compte tenu du niveau de prix actuels en Europe, Tereos prévoit une amélioration de ses performances pour 2017-2018 avec un EBITDA ajusté estimé entre 615 et 645 millions d’euros.

« Ces perspectives sont dues à une hausse attendue de son activité, notamment en Europe, à la contribution des investissements réalisés ces dernières années et aux bons résultats des initiatives de compétitivité engagées », précise Tereos.