Supply chain

Optimiser la logistique de la filière céréalière pour gagner en compétitivité

Limiter les ruptures de charges, planifier et optimiser les flux, la filière céréalière doit rechercher une meilleure compétitivité de sa logistique. CP : DenisProduction.com/Adobe Stock

Dans un contexte de concurrence prégnante, comment la filière céréalière peut-elle gagner en compétitivité ? À l’occasion des États généraux de l’alimentation, la filière céréalière avait mis en évidence dans son plan de filière qu’une optimisation de sa chaîne logistique pouvait contribuer à faire gagner environ 15 euros par tonne commercialisée.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous