Sucre

Tereos a battu des records de production

Alexis Duval, président du directoire de Tereos, a déclaré que trois défis majeurs étaient à relever  : la compétitivité, limiter la volatilité des prix, et s’adapter à la demande des consommateurs. CP : Tereos
Alexis Duval, président du directoire de Tereos, a déclaré que trois défis majeurs étaient à relever : la compétitivité, limiter la volatilité des prix, et s’adapter à la demande des consommateurs. CP : Tereos

Le groupe coopératif a réalisé plus de cinq milliards d’euros de chiffres d’affaires grâce à une production de sucre record et une croissance forte dans les activités amidonnières.  Tereos continue son développement à l’international ainsi que sa diversification.

Lors de son assemblée générale du 12 juin 2018, Tereos a annoncé un chiffre d’affaires record de près de cinq milliards d’euros, soit une croissance de 3 % sur un an et de 19 % sur deux ans. L’EBITDA du groupe s’élève à 594 millions d’euros, soit un niveau très proche de celui de 2016-2017 et une croissance de 35 % sur deux ans (440 millions d’euros en 2015/16). La marge opérationnelle est proche de 12 %. Le résultat net avant distribution du résultat est positif à 24 millions d’euros. Après l’attribution des compléments de prix de betteraves de l’ordre de 42 millions d’euros, le résultat net publié est de moins 18 millions d’euros. Pour le producteur, la rémunération finale des betteraves 2017 ressort en conséquence à 28,4 euros par tonne, soit 14 % de plus que le prix minimal de 25 euros convenu avant la fin des quotas.

 
20 millions de tonnes de betteraves transformées

Le groupe coopératif explique ces résultats par une production record de sucre de 5,3 millions de tonnes. Tereos affirme ainsi être devenu le deuxième groupe sucrier mondial. Plus de 20 millions de tonnes de betteraves ont été transformées, soit une progression record de plus de 30 % par rapport à l’année précédente. Le rendement betteravier a atteint le niveau exceptionnel de 95 tonnes/hectare. Tereos Commodities a commercialisé ainsi près de 1,4 million de tonnes de sucre, en progression de près de 40 % par rapport à l’exercice précédent. Pour atteindre ces chiffres, Tereos met en avant l’engagement des équipes ainsi que les investissements industriels (plus de 500 millions d’euros) effectués ces dernières années dans les neuf sucreries de Tereos en France.

 
Activités amidonnières en hausse de 11 %

Par ailleurs, les activités amidonnières du groupe ont enregistré une croissance de production de 11 %, tirée par les ventes de protéines végétales, les développements en Asie et la croissance des activités féculières françaises. Avec sept usines, Tereos serait le deuxième producteur mondial de protéines de blé. Dans un marché qui connaît une croissance de plus de 10 % par an, Tereos dispose aujourd’hui d’une part de marché de plus de 10 % en Asie grâce à ses implantations récentes en Chine et à Singapour.

Le chiffre d’affaires de l’activité amidon et produits sucrants est en hausse de 6 %, à 1,582 milliard d’euros en 2017/18 (1,498 milliard d’euros en 2016/17).  L’EBITDA ajusté est en progression de 13 %, à 106 millions d’euros en 2017-2018 contre 94 millions d’euros en 2016-2017. Les activités internationales et amidonnières représentent cette année près de 75 % de l’EBITDA du groupe. Ces progressions s’expliquent notamment en France par l’amélioration de la qualité du blé français de la récolte 2017.

 
Développement à l’international

En 2018, Tereos annonce la création du Campus Europe. Il regroupera à partir de juillet 2018, sur un site proche de Roissy, 500 collaborateurs répartis aujourd’hui sur une dizaine d’implantations en Europe. « Ce projet porte l’ambition de faciliter les échanges à tous les niveaux, pour travailler de manière plus collaborative et plus transversale », précise le communiqué. De même, le centre de services business au Brésil regroupera d’ici la fin de l’année une centaine de collaborateurs, des métiers de la gestion administrative au service des opérations au Brésil.

Deux implantations commerciales ont ouvert cette année, au Vietnam et en Afrique du Sud. Elles s’ajoutent aux six autres déjà implantés dans le monde (en France, en Suisse, au Brésil, à Singapour, au Kenya et en Inde).

Un centre recherche et développement sera inauguré à l’automne 2018 à Singapour. Il fait suite à celui qui a été ouvert à Shangaï en 2017 en partenariat avec Wilmar. Tereos proposera ainsi des applications sur mesure pour répondre aux besoins de formulation de ses clients au plus près de leurs marchés. 

Pour renforcer son activité export, Tereos a doté son site d’Escaudoeuvres (59) d’un centre logistique dédié à l’export avec une capacité de conditionnement de 500 000 tonnes de sucre.

 
Le bio démarre en 2019

Côté nouveauté, Tereos a lancé Fructose liquide (gamme Sweet & You), sirop à haute teneur en fructose qui possède des caractéristiques à fort pouvoir sucrant et aux apports caloriques réduits. La production a démarré le 1er octobre 2017 dans l’usine d’Aalst, en Belgique.

En bio, Tereos affiche l’ambition de devenir un leader mondial de la production et de la distribution. Dès 2019, le groupe qui débutera la production de sucre bio de betterave en France, et de sucre bio de canne au Brésil et au Mozambique, disposera de sa propre gamme complète. 

Alexis Duval, président du directoire de Tereos, a déclaré :

« Pour garder un temps d’avance et pour faire la différence dans un contexte concurrentiel accru, nous devons poursuivre la mise en œuvre du projet de transformation de l’entreprise pour relever trois défis majeurs. Tout d’abord, celui de la compétitivité dans un marché devenu mondial, défi que nous entendons relever avec notre programme Ambitions 2022. Nous devons également continuer à chercher à limiter l’impact de la volatilité des prix inhérente à nos activités en poursuivant notre diversification, notre internationalisation et en développant la valeur ajoutée de nos produits et de nos services. Enfin, nous devons continuer à nous adapter aux nouveaux enjeux nutritionnels en développant notre offre de produits et nos capacités de formulation, afin de proposer à nos clients des solutions innovantes répondant aux nouvelles attentes des consommateurs. »