Sèvre et Belle

« Difficile d’être compétitif face au blé russe »

« La collecte a été bonne en 2017, proche de 80 000 t, indique Médéric Brunet, directeur de Sèvre et Belle. Malheureusement, la récolte 2018 est en recul de 12%, à 70 000 t. Photo : O.Lévêque/Pixel Image

À l’occasion de son assemblée générale hier, jeudi 29 novembre, la coopérative Sèvre et Belle, opérant dans le sud des Deux-Sèvres, a présenté à ses adhérents le bilan de l’exercice 2017-2018.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous