Saaten-Union

La semence sous vide pour conserver ses qualités

Saaten-Union est en capacité de conditionner sous vide des sacs de 25 kg et des big bags de 1,2 t. © Mathieu Lecourtier/Média&agriculture
Saaten-Union est en capacité de conditionner sous vide des sacs de 25 kg et des big bags de 1,2 t. © Mathieu Lecourtier/Média&agriculture

À l’occasion de leur Innoversaire, Saaten-Union et Asur Plant Breeding ont présenté le nouvel outil logistique qu’ils testent depuis 2015 : la mise sous vide des semences. Un procédé déployé à l’échelle industrielle désormais.

Le métier de sélectionneur est un métier de visionnaire à en croire les dires de Charles Snijders, directeur de la sélection d’Asur Plant Breeding. Il semble que ses propos soient une réalité pour le travail sur la génétique afin de proposer une offre de semences plus performante et aussi pour la logistique à observer le procédé Safet’Hy. Lors de la campagne 2015, Saaten-Union a été contraint de reporter 30% de son volume de semences, soit 6000 tonnes environ, sur les campagnes suivantes, le défi étant de préserver la qualité des semences et notamment leur faculté germinative. Pour ce faire, le semencier a opté pour la mise sous vide de l’intégralité de ce volume de report. Au-delà de l’aspect innovant de la technique à ce niveau industriel, l’approche a aussi un intérêt économique par rapport au stockage en chambre froide qui est parfois pratiqué. La technique offre aussi l’avantage de se passer de traitement insecticide.

Après la récolte 2015, les 6000 tonnes de semence de blé hybride ont ainsi été conditionnées en big bags de 1,2 tonne. À ce jour, le taux de réussite de ce mode de conservation est de l’ordre de 97% avec une conservation totale de la faculté germinative des plantes. Il semble que le taux d’humidité du grain soit le principal facteur de réussite de la technique. Au-delà de 13,5% d’humidité, le risque de mauvaise conservation monte en flèche.

De nouvelles perspectives pour l’activité semences, mais pas que…

Si la mise sous vide de produits n’est pas une nouveauté, ce qui fait la particularité du procédé Safet’Hy c’est son échelon industriel. Aujourd’hui, Saaten-Union est en capacité d’ensacher sous vide 90 tonnes par jour de grains à raison de 15 big bags par heure. Cette cadence d’ensachage et la préservation à 100% de la qualité du grain offrent de nouvelles perspectives à la société : pourquoi ne pas imaginer du grand export avec cette technologie ou encore entrevoir de nouvelles zones de production de semences… Il s’agit là d’un véritable outil logistique, le tout sans le moindre traitement de stockage ! Pour les big bags, la technologie mise en œuvre permet de descendre jusqu’à 250 mbar à l’intérieur de la sache. Soit quatre fois moins que la pression atmosphérique. Et qui dit pression atmosphérique divisée par quatre, signifie aussi quantité d’oxygène divisée par quatre. Ce qui rend donc la vie dure aux insectes potentiellement présents dans le grain et les empêche d’engendrer des dégâts. La technologie permet par dessus le marché d’injecter du CO2 en fin de process…

Cette activité d’ensachage sous vide sortant tout de même légèrement de la sphère de Saaten-Union, elle sera très prochainement filialisée avec d’autres partenaires financiers afin de lui faire prendre son envol. Si le nom de cette future société est déjà connu en interne, il n’a pas encore été communiqué !