Pulvérisation par drone

La viticulture expérimente sur des parcelles en forte pente

L’application de produits phytosanitaires par drone pourrait constituer une alternative  au chenillard et aux appareils de traitement à dos pour les vignobles en forte pente. CP : CA de l’Ardèche

La pulvérisation par drone en vigne est autorisée à titre expérimental sur des pentes supérieures ou égales à 30 %. Qualité de pulvérisation, risque opérateur et efficacité biologique sont étudiés. L’utilisation de cette technologie, encadrée légalement, favoriserait le bio et réduirait notamment les risques d’accident du travail.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous