Plan France Relance

Des coopératives et Soufflet engagés dans le « bon diagnostic carbone »

218 opérateurs ont été retenus par l’Ademe dans le cadre du dispositif « bon diagnostic carbone » est publiée. De nombreuses coopératives et Soufflet se sont positionnés.
218 opérateurs ont été retenus par l’Ademe dans le cadre du dispositif « bon diagnostic carbone » est publiée. De nombreuses coopératives et Soufflet se sont positionnés.

Ce 30 avril, la carte des 218 opérateurs retenus par l’Ademe dans le cadre du dispositif « bon diagnostic carbone » est publiée. De nombreuses coopératives et Soufflet se sont mobilisés. Citons également les chambres d’agriculture et des CER France. Lancée par le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, cette mesure dotée de 10 M€ permet de financer des diagnostics carbone pour les agriculteurs installés depuis moins de cinq ans.

« Face à l’accélération des effets du changement climatique, la mobilisation de jeunes générations est déterminante, souligne Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Le bon diagnostic carbone permet à chaque jeune agriculteur installé d’activer les différents leviers dont il dispose pour améliorer son impact et identifier les actions les plus efficaces pour y parvenir. Cette mesure vient renforcer le rôle des agriculteurs en tant que porteurs de solutions pour capter plus de carbone dans les sols. » 

Ce diagnostic permettra d’identifier les leviers d’actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et développer le stockage de carbone. L’agriculteur disposera d’un rapport individualisé avec un plan d’actions et un suivi personnalisé.

Le plan France Relance finance à 90% la réalisation de ces diagnostics. Aucune avance de trésorerie n’est demandée. « L’exploitant ne devra participer qu’à hauteur de 10%, soit une participation de l’ordre de 250 € », explique le ministère de l’Agriculture.

Ces diagnostics s’appuient sur les démarches labellisées bas carbone.