Phytosanitaires

15 millions d’ha ont reçu un adjuvant en 2015

En 2015, 57% des adjuvants utilisés sont des mouillants et 43% sont des huiles. DR
En 2015, 57% des adjuvants utilisés sont des mouillants et 43% sont des huiles. DR

D’après le bilan annuel de campagne de l’Association française pour les adjuvants (Afa), 15 millions d’hectares ont reçu un adjuvant dans l’Hexagone en 2015. La très légère inflexion de ce chiffre par rapport à la campagne précédente s’explique par un moindre recours au rattrapage herbicide de printemps, couplé à une réduction du nombre de passages fongicides du fait d’une météo peu favorable au développement des maladies.

80 % des adjuvants utilisés avec herbicides

En 2015, 57% des adjuvants utilisés sont des mouillants et 43% sont des huiles. Par ailleurs, les produits ont été utilisés à 80% avec bouillies herbicides, 10% avec fongicides, 5% avec insecticides et 5% avec régulateurs. Les adjuvants restent toujours majoritairement appliqués sur céréales. La campagne 2015 a été aussi marquée par le fort développement des techniques de double et triple adjuvantation, qui permettent de sécuriser l’efficacité des traitements.

« Des agriculteurs de plus en plus pointus techniquement, une volonté d’optimisation du retour sur investissement du poste phytosanitaire, des matériels de pulvérisation toujours plus perfectionnés, le recours aux bas volumes… Toutes ces évolutions vont dans le sens d’une plus large utilisation des adjuvants qui permettent l’amélioration des propriétés de la bouillie à laquelle ils sont associés », explique Denis David, le président de l’Afa.

L’Afa a réalisé un guide se rapportant aux rôles et bénéfices des adjuvants, disponible sur le site ÉcophytoPic, et a participé à la rédaction de documents destinés à la boîte à outils des agriculteurs, mise en place par l’association Farre.