Perturbateurs endocriniens: l'UIPP et l'ECPA déplorent les propositions

La Commission européenne vient de rendre public les critères de définition des perturbateurs endocriniens qui devront s'appliquer à toutes les substances chimiques dont les produits phytos. L'UIPP et L'ECPA (European crop protection association) font part de leur inquiétude et regrettent "que la commission n'ait pas saisi cette opportunité pour développer un ensemble de critères scientifiques qui distinguent les substances préoccupantes de celles qui ne le sont pas".

Par ailleurs ils précisent que  la définition proposée par la Commission" pourrait conduire à des interdictions de produits phytos avec des propriétés endocriniennes semblables à celles de produits de tous les jours".

Sur ce dossier, l'UIPP et L'ECPA avaient espéré que la Commission prendrait en compte toutes les informations scientifiques disponibles et pertinentes sur le sujet, notamment la puissance des effets de chaque substance, l'exposition à celle-ci, la séverité et la réversibilité ou non des effets sanitaires mais aussi que les l'impact socio-économique n'ait pas été pris en compte.