Nord-Est

Cérèsia sécurise le financement de quatre campagnes au minimum

Cérèsia est un groupe coopératif présent sur 8 départements du Nord Est de la France. Le groupe a pour activité principale l’agriculture, la la viticulture, l’élevage et compte de nombreuses filiales. Photo : Hesam Wide Shot
Cérèsia est un groupe coopératif présent sur 8 départements du Nord Est de la France. Le groupe a pour activité principale l’agriculture, la la viticulture, l’élevage et compte de nombreuses filiales. Photo : Hesam Wide Shot

Le groupe coopératif Cérèsia et la Caisse régionale du Crédit Agricole du Nord-Est viennent de signer un contrat syndiqué de 185 millions d’euros pour une période de quatre ans, avec trois options d’extension d’un an. Ce crédit permet de refinancer les encours existants et couvrir les besoins en fonds de roulement du groupe.

Le Crédit Agricole du Nord Est, premier prêteur, a été désigné comme coordinateur et agent de facilité. Comme le Crédit Agricole du Nord Est, les six autres banques de ce pool – Banque européenne du Crédit mutuel, Caisse d’épargne Grand Est Europe, Caisse régionale du Crédit Agricole de Brie-Picardie, Caisse d’épargne Hauts-de-France, BNP Paribas et Crédit coopératif – étaient déjà engagées dans le précédent financement des besoins d’exploitation du groupe coopératif. Pour ce nouveau prêt, chacune a renouvelé sa confiance à Cérèsia avec une quote-part de financement identique.

Pour Guillaume Lelouvier, directeur des marchés agroalimentaires au Crédit Agricole du Nord Est, "pour cette première en tant que coordinateur et agent, nous sommes fiers d'avoir pu partager les ambitions en matière de RSE du groupe Cérèsia en les intégrant à part entière dans la documentation de crédit. À l'heure où l'Union Européenne vient de valider son Green Deal, nous sommes convaincus du rôle primordial que le groupe Cérèsia va continuer à jouer au cours des prochaines années dans la transition agro-environnementale de notre agriculture régionale."

En effet, dès son premier bilan RSE, Cérèsia s’est fixé des objectifs d’amélioration continue indexés à quatre critères : éthique, achats responsables, environnement, social et droit de l’homme. Leurs performances vont s’appliquer sous forme de bonus ou malus sur la marge du financement.

Selon Olivier Trubert, secrétaire général du groupe Cérèsia, "par cette opération, notre groupe a sécurisé le financement de quatre campagnes au minimum. Le fait que l’ensemble de nos partenaires bancaires aient renouvelé à l’identique leurs engagements, démontre la confiance qu’ils ont en notre modèle. À la suite de la dernière fusion, notre démarche en matière de RSE a été renforcée, nous sommes donc ravis de pouvoir intégrer et valoriser cette dimension auprès de nos prêteurs, qui eux aussi, partagent les mêmes convictions".