Loi Egalim : déception pour La Coopération Agricole

Dans un communiqué daté du 13 octobre, les trois organisations Ania, La Coopération Agricole et Ilec expriment leur déception face aux applications  de la loi Egalim.

"À l’exception de la filière laitière, les deux premières années de l’application de la loi Egalim n’ont pas vu disparaître la déflation dans les négociations commerciales annuelles entre les fournisseurs et les quatre principales centrales d’achat des distributeurs : -0,4 % en 2019 et -0,1% en 2020. A cette destruction de valeur, s’ajoute désormais un retour de la guerre des prix dans les linéaires : -0,5% de juin 2019 à juin 2020 et jusqu’à -1,3% pour les grandes marques alimentaires (Source : Nielsen). "

Dominique Chargé, président de La Coopération Agricole explique  :

" Les agriculteurs coopérateurs sont fortement engagés dans les transitions agroécologiques. Tous les efforts mis en œuvre par les producteurs et les transformateurs en matière de RSE, au bénéfice de la  société et des territoires injectent une vraie valeur dans nos produits de consommation. Cette valeur doit être reconnue dans les négociations et ne doit pas être balayée au nom du prix toujours plus bas. "