La confusion sexuelle s’accélère dans le vignoble de Buzet

3 ans après son lancement, les surfaces protégées dans le vignoble de Buzet grâce à la solution de biocontrôle Rak® de BASF ont été multipliées par deux.

Solution alternative et complémentaire efficace pour lutter contre les tordeuses de la grappe, la confusion sexuelle est plébiscitée par les viticulteurs d’une quarantaine d’exploitations du vignoble de Buzet. Cette méthode de lutte collective s’étend désormais sur près de 500 ha du vignoble de la coopérative Les Vignerons de Buzet. Des suivis de la biodiversité présente dans les parcelles, réalisés par un laboratoire d’entomologie, confirment les bénéfices de la confusion sexuelle sur la présence d’auxiliaires et insectes utiles dans le vignoble.

Le développement de la confusion sexuelle s’inscrit dans la transition agroécologique engagée depuis 2005 par la coopérative, dont 95 % du vignoble est désormais certifié HVE et/ou bio ou en conversion bio. Les viticulteurs concernés ont dû parfois associer leurs parcelles afin de disposer d’une surface suffisante pour que le dispositif soit efficace puisque la protection est efficace sur des ilots de 5 ha minimum.

Afin d’encourager ces nouvelles pratiques, la coopérative offre à ses adhérents une prise en charge partielle via les Paiements pour Services Environnementaux (PSE).