Générations Futures s’attaque aux SDHI

Générations Futures demande le réexamen de l’évaluation des SDHI ainsi qu’une suspension immédiate de leurs autorisations. « Des scientifiques français à l’origine d’une publication scientifique et d’une tribune dans Libération sonnent l’alarme car selon leurs travaux ces fongicides SDHI bloquent également l’enzyme humaine, indique Générations Futures. Selon eux cela peut avoir comme conséquence l’apparition d’encéphalopathies sévères et même de certains cancers du rein ou du système digestif. »

« A la lumière de cette alerte scientifique, Générations Futures demande à l’Anses le réexamen en urgence de l’évaluation de ces fongicides SDHI ainsi qu’une suspension immédiate de leurs autorisations », déclare François Veillerette, directeur de Générations Futures.