G20 : « la libre circulation des marchandises est primordiale »

Didier Guillaume a participé hier, le 21 avril, à une session extraordinaire des ministres de l’agriculture du G20, organisée par la présidence Saoudienne, en présence de l’OMS, de la FAO, de l’OCDE et de l’OMC.

Le Communiqué commun adopté par les ministres souligne qu'en cette période de pandémie, la libre circulation des marchandises est primordiale pour assurer les conditions d’accès à une alimentation en quantité suffisante pour tous, notamment dans les pays fragiles. Les restrictions aux exportations doivent ainsi être évitées. Le communiqué relève qu'aucune rupture dans les chaînes d'approvisionnement n'a été constatée et qu'il n'y a actuellement pas de problèmes de disponibilités en produits de base, selon les récents travaux de l’initiative AMIS (Agricultural Market Information system), initiée sous présidence française du G20. Il reconnaît également l’intérêt de « mesures d’urgence ciblées, proportionnées, transparentes et temporaires », ainsi que le besoin d’intensifier les efforts pour maintenir les activités et moyens de subsistance des agriculteurs et des entreprises agroalimentaires, et contribuer au redressement post-crise.