Fertilisation localisée au semis

Sécuriser l’émergence des cultures avec de l’engrais liquide

La fertilisation liquide localisée sécurise la mise en place de la culture et son potentiel. À gauche, tournesol avec apport d’engrais liquide 14-48, à droite sans apport localisé au semis. Photo : AGRO D’OC

Avec la démocratisation des semoirs aux multiples trémies, la fertilisation localisée au semis fait de plus en plus d’émules. Mais alors, faut-il opter pour de la fertilisation solide ou liquide ?

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous