EUREDEN

Des protéines végétales locales pour l’alimentation animale

En soja, les résultats d’essais montrent des rendements oscillant entre 25 et 45 q/ha. Sur les quatre dernières années, trois ont été favorables. CP : Eureden

Pour réduire le recours au soja importé en nutrition animale et pour répondre aux attentes des filières non OGM, Eureden développe des cultures protéiques en Bretagne avec des agriculteurs adhérents. Après des années d’essais, plusieurs espèces vont leur être proposées, comme la féverole, le pois, le lupin ou encore le soja.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous