Didier Robert, directeur général de Smag

Séparation vente/conseil : « un impératif digital »

« Le vendeur devra avoir une lecture éclairée de la décision prise par l’agriculteur », stipule Didier Robert. Ainsi, le consentement de l’agriculteur permettra de partager les informations entre les différents acteurs. Photos : Smag

La séparation de la vente et du conseil des phyto amène un besoin de traçabilité pour les acteurs aussi bien pour le conseil stratégique, le conseil spécifique et la vente des phyto. C’est pourquoi Smag adapte ses outils afin de répondre aux enjeux.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous